Aller au contenu principal

Coopératives ovines
Cobevim veut réguler la production pour répondre à la demande


En 2004, la coopérative Cobevim dont l´activité s´étend sur le Grand Est a commercialisé 92 872 ovins. Son ambition est de susciter de nouvelles vocations en élevage ovin « ce qui ne pourra se faire qu´avec du revenu par éleveur, de la modernité et du confort dans le travail », estiment ses dirigeants dont Emmanuel Aubry, le nouveau président.
La coopérative commercialise ses animaux vers France Agneaux à Lyon et étend son débouché vers la Sodem à l´Isle Jourdain et la SA Dufour à Sisteron, vers Divial, Amenicov. Cela représente environ 2000 ovins par semaine. Plus de 29 000 agneaux ont été commercialisés sous signes officiels de qualité avec une plus-value moyenne de 0,25 euro vers les certifications FQC (Filière qualité Carrefour), Agneaux de nos Terroirs, et le Label « Le Diamandin » de la Sodem.

Progression des effectifs
Avec un différentiel d´un euro par kilo entre le début et la fin de la campagne de vente des agneaux, la coopérative rappelle la nécessité de répondre à la demande en termes de quantité, de poids et au bon moment. Les excès d´apport d´agneaux au printemps doivent être régulés et se trouver compensés par un accroissement des agneaux livrés d´octobre à janvier.
Les 176 adhérents de Cobevim montrent une progression régulière de leurs effectifs d´agneaux. La coopérative investit dans un centre d´allotement et met en place l´informatisation de la gestion des animaux. Un nouveau magasin sera achevé en fin d´année 2005.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre