Aller au contenu principal

Chronique ovine du Sud-Est : De la lutte à la paternité

La lutte est une étape primordiale pour un atelier ovin. Elle est d’autant plus importante lorsque l’éleveur est sélectionneur, car elle conditionne les progrès génétiques du troupeau.

L'assignation de paternité permet de connaître le père d'un ovin en lui prélevant un peu de cartilage au niveau de l'oreille.
L'assignation de paternité permet de connaître le père d'un ovin en lui prélevant un peu de cartilage au niveau de l'oreille.
© DR

Pour mener à bien la lutte, l’éleveur sélectionneur a plusieurs possibilités pour ses brebis. Il peut conduire l’ensemble de son troupeau en un seul lot de lutte. Dans ce cas, le progrès génétique sera limité car les accouplements n’étant pas raisonnés, les meilleures brebis ne seront pas forcément saillies par les meilleurs béliers. En revanche, c’est la solution la plus pratique lorsque l’éleveur n’a pas beaucoup d’espace ou de main-d’œuvre.

Optimiser le progrès génétique à la lutte

Il peut également faire plusieurs lots de lutte. Là, il pourra mener ses meilleurs reproducteurs mâles et femelles dans un même lot pour un progrès génétique optimal. Idéalement, il faut compter un bélier pour 20 brebis. Cependant, ce mode de gestion demande une certaine rigueur et organisation de l’éleveur : il faut gérer plusieurs lots sur une même période et sur des parcelles différentes.

Pourquoi connaître la paternité ?

Pour les sélectionneurs, il est important d’avoir des généalogies les plus complètes possible. connaître la paternité de son animal est important pour gagner en fiabilité sur les index génétiques, mais aussi pour expliquer l’origine de certaines caractéristiques (bélier qui envoie des agnelles couvertes, problèmes de couleur, etc.).

Ainsi, connaître les paternités permet de faire un état des lieux vis-à-vis de la variabilité d’une race, et donc d’avoir les moyens pour éviter la consanguinité.

Comment connaître la paternité ?

Le mode de connaissance de la paternité varie en fonction de la gestion de lutte adoptée par l’éleveur.

Si l’éleveur a conduit son troupeau en une multitude de lots (avec un bélier pour un ensemble de brebis à chaque fois), alors la paternité est connue grâce à la déclaration du lot de lutte que l’éleveur a intégrée dans son logiciel de gestion de troupeau.

Si l’éleveur a conduit son troupeau en un seul lot de lutte, alors la paternité sera connue à postériori grâce à l’assignation de parenté. Cette méthode de comparaison d’ADN permet d’établir une correspondance entre deux animaux. Pour ce faire, l’éleveur réalise un prélèvement de cartilage au niveau de l’oreille sur l’animal dont il veut connaître le père.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

"On avait tous un paysan dans la famille"
"On avait tous un paysan dans la famille"
Victorine Alisse a mené une vraie enquête de cœur pour retrouver et photographier une vingtaine d’ancien(ne)s paysan(ne)s. Forte…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Le choix du chien de conduite doit s'effectuer suivant plusieurs critères. Les qualités au travail des deux parents est un incontournable.
Les cinq questions à se poser avant d’acheter un border collie
L’Association française du border collie a été créée en 1979 dans le but d’assurer la promotion et la sélection du border collie…
Les 120 meilleurs Border Collie  d’Europe en compétition en Vendée
Du 25 au 28 août 2022 aura lieu le Championnat d’Europe de chiens de troupeau, où 18 nations présenteront huit de leurs meilleurs…
Sur le site de Laqueuille en Auvergne, les équipes de l'Inrae ont remarqué que les brebis appréciaient les buissons de genêts. Cela a permis d'ouvrir le milieu et facilité le passage des bovins.
Une gestion optimisée de l’herbe avec vaches et moutons
Les brebis trient, les vaches mangent à peu près tout et la valorisation des parcelles n’en est que meilleure. La complémentarité…
Outre les vérifications physiques (mâchoires, testicules pour les mâles), l'acheteur doit vérifier que tous les papiers du chiot sont en règle.
Cinq conseils pour bien choisir son chiot Border Collie
    Antoine Brimboeuf, éleveur ovin et président de AFBC © DR  Une fois défini le type de chien de conduite dont vous avez…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre