Aller au contenu principal

Choisir la clôture adaptée à son pâturage

L’herbe est précieuse et le découpage des parcelles reste la solution la plus efficace pour ne pas la gaspiller. Le point sur les types de clôtures, leurs coûts et leurs modes d’utilisation, témoignages à l’appui.

© L.Sagot Ciirpo

En élevage ovin allaitant, le type de clôture le plus couramment utilisé pour contenir les animaux est le grillage à mouton appelé également ursus. Il présente l’avantage d’être particulièrement fiable parce qu’il est imperméable aux adultes comme aux jeunes agneaux.

Pour de nombreux éleveurs, le grillage reste une « assurance tranquillité », adapté de surcroît à tous les types de terrain.De plus, durant la quinzaine d’années de sa durée de vie, il nécessite peu d’entretien. Cependant, le grillage à mouton reste la clôture la plus onéreuse avec un coût estimé de 1,3 à 1,5 euro le mètre. Moins utilisée, la clôture électrique fixe est deux à trois fois moins chère avec 0,5 à 0,8 euro le mètre. Elle présente l’avantage d’une pose rapide, avec des fils lisses très résistants dans le temps, à condition d’installer solidement les poteaux de départ et d’angle.Une fois qu’ils ont intégré la peur du courant, les animaux adultes respectent la limite de la clôture électrique,mais il faut l’entretenir tous les ans et veiller à la bonne marche de l’électrificateur et de la prise de terre. Cela reste par contre beaucoup moins vrai pour les agneaux ou des animaux non initiés. R

RECOUPER LES PARCELLES POUR LES FAIRE MIEUX PÂTURER

Les clôtures électriques mobiles sont installées pour une durée limitée. Elles sont réalisées avec du matériel léger et doivent être faciles à mettre en place et à enlever. Leur coût est intermédiaire, entre le grillage à mouton et la clôture électrique fixe, entre 0,8 à 0,9 euro le mètre. Elles restent principalement utilisées pour recouper les parcelles, dans un objectif de mieux les pâturer, pour clôturer des cultures dérobées, des parcours ou des bois ou bien encore constituer des parcs de nuit en estives. Plusieurs systèmes de pose existent sur le marché, allant de la pose manuelle à celle aidée d’un quad, en passant par la brouette.Dans cette catégorie, le filet est surtout utilisé en appoint. Son coût reste élevé avec 1,1 à 1,3 euro le mètre. Dans ce dossier, un point sur ces différents types de clôtures avec des conseils pratiques d’utilisation. Des éleveurs utilisateurs nous font part de leur expérience.

La suite dans le dossier du numéro d'octobre de votre revue Pâtre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
C'est juste avant la mise à l'herbe qu'il est le plus intéressant de traiter brebis et agnelles car lorsque la météo est encore humide, la pression parasitaire au pâturage est très forte. © B. Morel
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Enfin les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les parasites…
Georges Ferté change ses brebis de parc environ tous les trois jours. © A. Peucelle
« J'ai diversifié les grandes cultures avec des moutons pour pérenniser l'exploitation »
Installé en 2002 sur une ferme de grandes cultures, Georges Ferté se heurte aux évolutions de la PAC ainsi qu’à un système…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Maël Alric réussit à joindre ses deux passions : l’élevage de brebis et le sport de haut niveau. © La Cazotte
« Jeune éleveur de brebis laitières, je cours toujours vers mes rêves… »
Installé éleveur de brebis laitières depuis 2017 au sein du Gaec du Salze, Maël Alric, 30 ans, n’oublie pas son objectif de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre