Aller au contenu principal

Index 2008/03
ZOOM SUR LES NOUVEAUX TAUREAUX LAITIERS DU CRU 2008

Du nouveau mais les fils de Morty, Champion, Négundo… se font attendre en Prim’Holstein. La variabilité est au rendez-vous en Montbéliarde et les Normands s’illustrent en potentiel laitier.

Retrouvez tous les tableaux et commentaires sur les sorties d'index des races laitières dans les numéros 216 (juillet-août 2008) et 217 (septembre 2008) de Réussir Lait Elevage. 

Attention, contrairement aux années précédentes, la sortie d’index de juin n’a pas subi de changement de base. En effet, à la demande de la profession, le changement de base pour le calcul des index a été reporté à la première indexation de 2009. Autrement dit, toutes les variations à la baisse pour un taureau sont uniquement imputables aux évolutions de ses propres index.

Autre nouveauté : l’Institut de l’élevage a publié en juin deux nouveaux index fonctionnels pour les taureaux : la vitalité de leurs veaux à la naissance (VIN) et la vitalité des veaux au vêlage de leurs filles (VIV). Compte tenu de la faible variabilité constatée chez les anciens taureaux et de l’absence d’informations pour les plus jeunes, ces index n’ont pas fait l’objet de commentaires particuliers à l’occasion de cette sortie d’index.

■ En Prim’Holstein, Rémy Vermès, de Prim’Holstein- France, évoque une sortie en demi-teinte en raison notamment du nombre peu élevé de « cracks » et de l’absence de fils des jeunes pères à taureaux attendus, comme Morty et Champion à plus de 150 points d’ISU. Heureusement, quelques places sont prises par des fils de Finley, Garter, Merdrignac ou Forbidden.

■ Pas de « cracks » en Montbéliarde, mais des taureaux qui complètent bien les catalogues existants et, cerise sur le gâteau, la variabilité génétique est au rendez-vous, comme nous l’explique Philippe Maitre, de l’OS Montbéliard.

■ La sortie est très laitière en Normande et marquée par les fils de Léogran, note Pascal Milon, du GNA. Amélis a réalisé une très belle moisson avec pas moins de treize taureaux, dont onze diffusés, sur les seize nouveautés. À l’instar des années précédentes, les sorties d’index des races à plus petits effectifs seront commentées dans notre numéro de septembre. ■

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Bruno Calle, éleveur. « Le méthaniseur est alimenté avec 60 % d'effluents et 15 % de produits d'exploitation et 25 % de produits extérieurs. » © V. Bargain
Méthanisation:« Grâce aux digestats, nous avons supprimé la quasi-totalité de l’ammonitrate »
Au Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan. Grâce à une gestion très fine des digestats, l’exploitation n’…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
« La certification HVE a été pour nous une reconnaissance du travail réalisé sur l’exploitation » soulignent les trois associés du Gaec. © V. Bargain
Le Gaec Moulins de Kerrolet est l'une des premières exploitations laitières certifiées HVE
Le Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan, est l'une des premières exploitations laitières à obtenir la certification Haute…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière