Aller au contenu principal

Installation
Vers un parcours plus personnalisé

Le nouveau parcours à l´installation, prévu en 2008, se veut plus personnalisé et plus simple pour le jeune.


« Globalement, nous nous dirigeons vers un dispositif d´accompagnement à l´installation mieux adapté aux besoins spécifiques de chaque candidat, a résumé en substance Thierry Moreau, président du comité départemental à l´installation en Ille-et-Vilaine, lors d´une conférence organisée au Space. La rénovation du système actuel se révélait nécessaire pour s´adapter à l´évolution des profils de candidats à l´installation. » Ces derniers se révèlent effectivement en moyenne plus âgés qu´auparavant, et ont généralement déjà connu une première expérience professionnelle avant de s´installer. De plus, la part des candidats non issus du milieu agricole, ainsi que la proportion de femmes se montrent plus élevées.
Des stages de formation mieux ciblés par rapport aux attentes individuelles des jeunes sont prévus dans le nouveau dispositif. ©C. Gérard

Définir un plan de formation ciblé
Concrètement, parmi les principaux changements à venir, citons d´abord le réaménagement du stage six mois. « Ce stage deviendra plus ouvert et pourra se décliner différemment selon l´expérience déjà acquise par le candidat, explique Thierry Moreau. Il ne se réalisera plus forcément en exploitation agricole, mais pourra s´élargir à d´autres entreprises à vocation agricole (coopératives, etc.). »
Après évaluation de leurs compétences, les candidats auront à établir un plan de formation personnalisé. Ils pourront notamment suivre des formations spécifiques correspondant mieux à leurs attentes, et se former à distance. « En parallèle, le maintien d´un tronc commun collectif reste toutefois souhaitable pour maintenir un échange constructif entre les jeunes sur leurs différents projets. »

La programmation de formation post-installation est aussi prévue. « Par exemple, un jeune sera sans doute davantage intéressé par une session relative à la gestion de la trésorerie une fois qu´il aura été confronté à cette question. »
Autre modification qui oeuvre pour une simplification du parcours du jeune : l´affectation d´une personne référente qui accompagnera le candidat tout au long de son projet d´installation. « L´objectif est ainsi d´éviter de multiplier les interlocuteurs et d´être plus réactif. »
Testé depuis le printemps dernier dans cinq départements pilotes (Ardèche, Aube, Aveyron, Morbihan, Pas-de-Calais), ce nouveau dispositif reste à finaliser. Sa mise en place à l´échelle nationale, est prévue au 1er janvier 2008, après synthèse et évaluation des expérimentations menées.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Nous sommes passés en monotraite cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos chemins de pâturage. Mais…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière