Aller au contenu principal

Rapport IDF
Une situation laitière mondiale très tendue

En 2007, dix millions de tonnes de lait supplémentaires ont été produites par rapport à 2006, dont sept en Chine et en Inde.


L´édition 2007 de l´IDF World Dairy Situation, présentée lors du Sommet de la FIL en octobre dernier à Dublin, montre les niveaux records atteints par les cours cet automne 2007. Exprimée en termes d´équivalents-lait, la consommation mondiale avait été évaluée à 585,2 millions de tonnes en 2001, et l´est à 655 millions de tonnes en 2007.
Pour ZMP(1), la production mondiale 2007 sera du même ordre : 655 millions de tonnes dont 553 millions de tonnes de lait de vache et un peu plus de 100 millions de tonnes de lait d´autres espèces au premier rang desquelles les bufflesses. Les 10 millions de tonnes supplémentaires produites en 2007 par rapport à 2006 sont le fait de la Chine (+ 4 Mt), de l´Inde (+ 3 Mt), des États-Unis (+ 1 Mt), de la Russie (+ 1 Mt), du Pakistan (+ 1 Mt), du Brésil (+ 0,5 Mt) de la Nouvelle-Zélande (+ 0,5 Mt). L´Australie est annoncée en baisse (- 0,8 Mt), de même que l´Argentine. La production ukrainienne serait stable aux environs de 13 millions de tonnes. Mais dans certaines zones, l´incertitude statistique demeure importante, par exemple en Turquie, en Iran, en Égypte, en Algérie.
En 2007, la Chine a produit 4 millions de tonnes de lait de plus qu´en 2006. ©P. Le Douarin

Toutes les familles de produits
En termes d´équivalents-lait, l´année 2006 a vu la Nouvelle-Zélande (13,5 Mt) ravir la place de premier exportateur mondial à l´UE (13,2 Mt). Suivent l´Australie avec 4,8 millions de tonnes, les USA (avec 3,5 Mt), l´Argentine (avec 2,4 Mt), le Belarus (avec 1,7 Mt) et l´Ukraine (avec 1,3 Mt). Les plus grands importateurs auront, en 2006, été les USA, devant la Russie, le Mexique, l´UE à 25, le Japon, l´Algérie, l´Arabie Saoudite. et la Chine (1,9 Mt contre 3,7 Mt pour les États-Unis). Pour ce qui est des prix, ZMP souligne que l´augmentation concerne toutes les familles de produits à présent. Elle est estimée en Allemagne pour le lait matière première à 8 centimes d´euro en septembre 2007 par rapport à septembre 2006, celle-ci se décompose en 2,5 attribuables au lait écrémé en poudre ; 0,7 au beurre vrac ; 1,3 au beurre plaquettes ; 1,5 aux laits de consommation et produits frais ; 1,8 aux fromages et 0,4 au lactosérum.


(1) Organisme allemand de suivi statistique des marchés.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
dépotage à Méautis, Manche
Maîtres laitiers du Cotentin accélère sur le e-commerce
Le groupe coopératif normand Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) démarre un partenariat avec C'est qui le patron…
Matthias Frei, éleveur en Gaec dans les Vosges
"A cause des sécheresses, nous élevons moins d'animaux"
Matthias Frei, en Gaec dans les Vosges avec des vaches laitières et allaitantes, témoigne d'un été qui pénalise encore les…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière