Aller au contenu principal

Equipement d´élevage
Une raclette réversible pour nettoyer le caillebotis

Chez Georges Goutte, dans la Loire, une raclette réversible, fabriquée avec des matériaux de récupération, est des plus utiles au quotidien pour nettoyer le caillebotis en bordure de logettes.


Georges Goutte avait songé un moment installer un racleur pour nettoyer le caillebotis de sa stabulation à logettes. Trop coûteux ! Finalement, il a fabriqué une raclette manuelle très pratique qui ne lui a pas coûté plus de dix euros et répond parfaitement à ses objectifs : « Ce qui m´intéressait, c´était de nettoyer le caillebotis juste à l´arrière des logettes sur une largeur d´au moins 50 centimètres pour que la queue des vaches reste propre. Avant, je ne raclais pas. La bouse s´accumulait contre les logettes et les vaches se salissaient beaucoup plus. Je livre mon lait pour l´AOC fourme de Montbrison. La grille de paiement est très sévère, en particulier pour les butyriques. Depuis que je racle les caillebotis matin et soir, les mamelles sont plus propres. »

L´éleveur a fabriqué sa raclette avec du tapis caoutchouc de mine acheté dans une casse. A noter qu´il utilise aussi des plaques du même genre sur son silo en lieu et place des habituels pneus. L´originalité de sa raclette, c´est qu´elle est montée sur un triangle en fer qui lui donne un angle d´environ 45º par rapport à la marche de la logette. Ainsi, en avançant en biais, elle n´accroche pas aux rainures du caillebotis et éloigne les bouses du bord de la logette. De plus, cette raclette, articulée à la base du manche, est réversible. Et enfin un talon, qui s´appuie contre le rebord de la logette, maintient la bande de caoutchouc toujours en position de raclage, quelle que soit l´inclinaison du manche, et sert de guide à la raclette.
©B. Griffoul



Les plus lus

tous les membres associés et salariés du Gaec de l'Alliance en Moselle.
Installation en Gaec : « Malgré mon jeune âge, les associés m’ont rapidement fait confiance »
En Moselle, le Gaec de l’Alliance a accueilli Victor Cordel lorsqu’il n’avait que 24 ans. Le jeune agriculteur s'est très vite vu…
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée
Installation en élevage laitier : « Je transmets ma ferme neuf ans avant ma retraite »
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée a décidé de transmettre, avant la fin de sa carrière, son exploitation à un ancien…
Près de 1000 producteurs de lait adhérent aux six OP Sunlait. La crainte d'une non collecte de lait à partir du 8 mars est présente, même si Savencia assure qu'elle a ...
Sunlait contre Savencia : à quatre semaines de la fin de leur contrat, les producteurs cherchent des solutions

Pour pousser l'industriel à discuter avec elle, Sunlait annonce qu'elle va se pourvoir en cassation contre Savencia, et qu’…

Elevage laitier bio
Comment évolue le prix du lait bio ?

Alors que l'écart entre le prix du lait bio et le prix du lait conventionnel n'était plus que de 40 euros les 1000 litres…

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec Les chênes clairs, en Haute-Savoie : « Ce n'est pas que l'essai du jeune ; c'est l'essai de tous les associés, autour d'un projet ...
Installation en Gaec : « Nous avons réalisé un suivi en relations humaines lors de notre année d'essai »

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec les chênes clairs, en Haute-Savoie, a réalisé deux essais avant de s’installer. Le…

Victoire Guéret, François Guéret et Delphine Guéret, éleveurs en Eure-et-Loir
Transmission : « Nous investissons un million d’euros pour installer nos filles sur notre exploitation laitière »

En Eure-et-Loir, dans la famille Guéret, la transmission de l’élevage laitier familial passe par des choix d’investissement…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière