Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une garantie BVD pour les veaux

Les GDS bretons ont mis au point avec l’UMT maîtrise de la santé des troupeaux bovins un test permettant de garantir les jeunes veaux indemnes de BVD (non IPI).

«Le test complète le programme de maîtrise collective engagé depuis 2001 », explique Alain Joly vétérinaire coordinateur du projet. Jusqu’à présent, en effet, les garanties BVD apportées sur les animaux lors des transactions concernaient essentiellement les adultes et génisses. Il n’y avait pas de moyen simple et peu coûteux de certifier les veaux. Il fallait pour cela faire venir le vétérinaire pour une prise de sang avec, pour les jeunes veaux, le souci de l’interférence des anticorps colostraux.

Des boucles disponibles cet automne

Avec le système proposé, l’éleveur réalise lui-même le prélèvement grâce à une boucle emporte-pièce placée sur l’oreille du veau en même temps que les boucles d’identification. La boucle permet de prélever un petit morceau de cartilage envoyé au laboratoire pour recherche du virus BVD. Un système de code-barre garantit une traçabilité parfaite à partir du numéro d’identification du veau. Le résultat est disponible sous 9 jours. L’analyse coûte 12 € mais les éleveurs bénéficieront d’une prise en charge de leur GDS (non encore définie à l’heure où nous imprimons). Les boucles sont disponibles à partir de cet automne.

L’éleveur pourra les commander en même temps que ses boucles d’identification. Il recevra un kit complet comprenant les boutons auriculaires de prélèvement, la pince pour les mettre en place et des enveloppes prépayées pour l’envoi des échantillons au laboratoire. Le système s’adresse aux vendeurs de jeunes animaux qui peuvent ainsi garantir aux acheteurs que ces animaux sont indemnes de BVD. C’est le cas des vendeurs de petites génisses pour le renouvellement mais aussi des élevages vendant des animaux pour l’engraissement.

Jusqu’à présent, la recherche BVD était réalisée sur les broutards à leur arrivée en engraissement. « Le fait de pouvoir réaliser le test sur les veaux en même temps que l’identification est plus simple. » Le système peut également intéresser les élevages mettant leurs génisses en pension en remplacement de l’analyse à l’arrivée dans l’élevage de pension. Comme le coût pour l’éleveur sera réduit, les GDS bretons espèrent pouvoir augmenter le nombre de bovins garantis vis-à-vis de la BVD et sécuriser les transactions. « Ce nouveau test sera également utile dans les exploitations récemment contaminées par la BVD, pour détecter et éliminer précocement les IPI. » Les GDS estiment que sur une année, une dizaine de milliers de veaux seraient testés.

Le dépistage des IPI, élément clé de la maîtrise de la BVD

Un IPI (Infecté Permanent Immuntolérant) est un veau dont la mère a été contaminée par la BVD au cours de sa gestation (entre 40 et 120 jours). Le veau, bien que pouvant paraître parfaitement normal, est lui aussi infecté et son système immunitaire ne reconnait pas la maladie comme étant un agresseur. Il excrète du virus en continu. L’introduction d’un IPI dans un élevage sain est donc une source importante de contamination. Leur détection est importante pour sécuriser les transactions. « Un veau garanti non IPI le reste toute sa vie », rappellent les spécialistes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière