Aller au contenu principal

Hors frontières
Pays-Bas : Une ferme laitière flotte dans le port de Rotterdam

Aux Pays-Bas, Peter Van Wingerden, a créé la première ferme laitière flottante au monde. Derrière ce projet très audacieux, l’ingénieur entend lancer un nouveau concept : développer des circuits courts dans les grandes métropoles. L’idée lui est venue suite à un séjour à New-York en 2012, après le passage de l’ouragan Sandy et son impact sur l'approvisionnement de la ville en denrées alimentaires. Sur fond de dérèglement climatique, Peter Van Wingerden défend un projet d’agriculture urbaine pour limiter les transports. La ferme urbaine épaulerait celle des campagnes pour nourrir les citadins. À l’horizon 2050, plus des deux tiers de la population mondiale vivra en ville. Ironie du sort (ou pas), c’est à Rotterdam, dans le plus grand port d’Europe où quelque 450 millions de tonnes de marchandises transitent chaque année, qu’il a choisi d’implanter cette exploitation laitière de 1 200 m2. Une quarantaine de vaches de race MRIJ (Pie rouge) sont arrivées dans la ferme en mai 2019. La résistance au mal de mer deviendra-t-elle un critère de sélection ? A priori, cela ne sera pas nécessaire, la ferme flottante ayant été conçue pour être stable. 

Les vaches sont traites par un robot Lely. La production avoisine les 800 litres de lait par jour. Epaulés par des bénévoles et des étudiants, trois salariés font tourner l’exploitation. Lait pasteurisé, yaourts, beurre… tout est vendu dans le magasin de la ferme ou via des supermarchés, des restaurants et une plateforme de livraison à domicile. Huit mois par an, les vaches pourront traverser un pont pour accéder à une petite pâture en journée. Leur ration se compose de foin et de concentrés complétés par des produits issus de la ville : drêches de bière de trois brasseries locales, son de blé, herbe issue de la tonte de terrains de football… Plusieurs villes dont Londres seraient intéressées par le concept de ferme flottante.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière