Aller au contenu principal

Une fausse hypocalcémie

DEBOUT, elle fait plaisir à voir.
DEBOUT, elle fait plaisir à voir.
© J.-M. Nicol

« L’an dernier, elle avait plus de mamelle au moment de vêler, mais cette année elle est au pré où il n’y a plus grand-chose de bon à manger. Aussi dispose-telle de foin autant qu’elle en veut, de sorte que son état corporel est bon.

« Hier dans la journée, rien d’anormal, me confie Mathilde le matin lorsqu’elle m’appelle avant l’ouverture, mais cette nuit je l’ai trouvée couchée et ce matin, elle ne peut pas se lever. »

Je vois d’ici cette vache par terre, en fièvre de lait, en train de vêler avec le col bien ouvert mais sans contractions… Normal, Mathilde les laisse consommer pas mal d’herbe avant le vêlage, avec le potassium qui favorise largement l’hypocalcémie.

Je découvre une vache qui a bon oeil à défaut d’avoir bon pied, pas de fièvre, une panse paresseuse, un coeur un poil rapide, pas de bouses derrière elle… une bonne petite fièvre de lait donc. Sauf qu’elle prépare son deuxième vêlage, que le col utérin est fermé, que les quatre quartiers sont souples et que je vois tout près d’elle une bouse coiffée d’un peu de sang. Dommage, mais il faut laisser tomber l’hypothèse fièvre de lait.

UN QUARTIER SALE

La fouille rectale ramène peu de bouse et toujours un peu de sang. Il m’inquiète, ce sang. Pour compléter l’examen, je tire chaque quartier. L’un d’eux ne contient pas de colostrum mais une sécrétion jaune et claire. Il y a une mammite à n’en pas douter, une mammite à toxines et c’est sans doute elle qui met cette vache à terre.

Vidange du quartier, perfusion, détoxifiants, calcium en quantité modérée et un antibiotique pour détruire ces colibacilles producteurs des toxines. L’après-midi, elle est toujours par terre, à 18 heures aussi.

J’arrive dans le pré un peu plus tard et je la trouve debout, bien facile à prendre. C’est déjà une bonne nouvelle, et l’autre bonne nouvelle c’est que maintenant, elle bouse très abondamment et fluide et sans une trace de sang. Elle vêlera le surlendemain, normalement.

Comme quoi, il n’y a pas que l’hypocalcémie pour mettre des vaches par terre au moment du vêlage. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière