Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une dérogation à la directive nitrates pour les Pays-Bas

Pour deux ans et sous conditions. La fraude au lisier et celle à l'enregistrement de génisses n'a pas empêché l'obtention d'une dérogation à la directive nitrates par les Pays-Bas. La qualité de l'eau reste bonne sur la période 2012-2015 : 99% des eaux de surface sous 50 mg/l et une stabilité voire une baisse des concentrations dans les eaux souterraines. Par contre, la dérogation est limitée dans le temps, deux ans au lieu de quatre. Les Pays-Bas doivent établir précisément l'ampleur de la fraude au lisier et soumettre une stratégie d'application de la législation à la Commission européenne avant le 30 septembre.

Les éleveurs devront désormais demander une autorisation de dérogation. Les demandeurs devront certifier à l'avance qu'ils remplissent toutes les conditions, et en 2019, ils devront s'acquitter d'une redevance. Un autre élément nouveau est que les sociétés faisant l'objet d'une dérogation devront soumettre leurs registres au plus tard le 31 mars de l'année suivante pour permettre les contrôles. Les agriculteurs qui enfreignent les règles de dérogation peuvent être exclus d'une dérogation au cours de l'année suivante, en plus des amendes ordinaires.

Une procédure de demande soumise à redevance

Le plafond de la dérogation est inchangé : les exploitations ayant au moins 80% de prairies peuvent épandre jusqu'à 230 kg N org/ha dans certaines régions, et jusqu'à 250 kg N org/ha dans les autres.

En 2016, la dérogation concernait 19 564 fermes, correspondant à 47% de la SAU des Pays-Bas. Reste à voir combien demanderont cette nouvelle dérogation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Une charte pour installer de nouveaux coopérateurs
Son objectif : mieux accueillir les jeunes qui font le choix d’entrer dans une coopérative laitière.
Vignette
Aux États-Unis, des conditions moins stimulantes pour la production laitière

La marge sur coût alimentaire en 2018 a été une des plus basses depuis 2013 aux États-Unis…

Vignette
L’attractivité de la filière laitière au cœur des journées des coopératives laitières
Lors d’une conférence de presse organisée le 18 avril à l’occasion de leurs journées 2019, les coopératives laitières se sont…
Vignette
Projet de fermeture de la frontière avec le Mexique : les inquiétudes des coopératives laitières

 

Le projet de fermeture de la frontière américano-mexicaine de Donald Trump et son…

Vignette
Biolait régule les volumes pour limiter ses excédents de printemps
Le premier collecteur de lait bio français (1) veut limiter ses excédents de printemps sans pénaliser la…
Vignette
Isigny Ste-Mère lance la construction de sa sixième tour de séchage
Pour accompagner la montée en puissance de ses productions de poudres de lait infantile, la coopérative normande vient d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière