Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une curieuse histoire de fil de fer

« Il est vrai que cette génisse de 20 mois avait une dégaine particulière, le ventre un peu retroussé et la démarche prudente, voire hésitante. Hésitante, elle l’était encore davantage quand elle attaquait la descente de l’aire paillée vers l’aire d’exercice ; cette petite pente vers l’avant semblait être pour elle un obstacle. Au reste elle avait 39°4, le rumen bien arrêté, une bouse normale et pas d’autres signes hormis une accélération modérée du rythme cardiaque qui, dans bien des circonstances, accompagne la douleur.

La douleur, je l’ai bien mise en évidence au niveau du réseau, là où se piquent les fils de fer, en pinçant tout simplement le garrot. Le détecteur de métaux était pour une fois d’accord avec la démarche hésitante, l’arrêt du rumen, le signe du garrot et avec la fièvre modérée qui sévit au cours d’une péritonite localisée. Je parie donc pour un fil de fer…

Le traitement ? Cinq jours d’antibiotiques, un aimant évidemment et aussi un antalgique anti-inflammatoire. Elle aurait bien mérité quelques jours de diète mais il aurait fallu l’isoler, ce qui ici n’était guère possible.

LA RATE PUIS LE FOIE

Une quinzaine de jours passent. Les signes douloureux s’estompent mais la génisse, après quelques jours de mieux, ne reprend pas le dessus. Elle ne mange pas et maigrit encore jusqu’au jour où elle ne parvient plus à se lever… Mais où ce corps étranger est-il allé se loger ?

L’autopsie ne montre pas vraiment de péritonite mais la rate qui coiffe la panse est collée d’un côté à la panse et de l’autre au diaphragme. Dans sa partie la plus basse elle est aussi déformée par un abcès, et dans l’abcès se niche… le joli fil de fer. Le voilà retrouvé mais cette localisation et l’abcès de la rate ne peuvent expliquer que cette génisse soit morte. La cause de la mort, nous allons la trouver assez loin de là, dans le foie, parsemé en surface et dans toute son épaisseur de très nombreux abcès. Des abcès provoqués par les bactéries en provenance de la rate, déposées là par le courant sanguin. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière