Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Génétique bovine
Une chute surprenante de la fertilité des génisses en prim´holstein, montbéliarde et normande


Une baisse de fertilité conséquente et continue chez les génisses de races Prim´Holstein, Montbéliarde et Normande. Telle est une conclusion plutôt surprenante d´une étude de l´Inra présentée à l´occasion des journées 3 R. Ce phénomène, « qui ne peut être imputable au déficit énergétique des vaches en lactation », surprend d´autant plus que chez les vaches l´évolution de ce critère, mesuré notamment par le taux de réussite en première insémination, diffère selon les races : forte dégradation en Prim´Holstein, baisse moins marquée en Normande et relative stabilité en Montbéliarde.
Ces résultats semblent laisser perplexes les chercheurs. « Il existe bien une liaison génétique entre la fertilité des vaches et celle des génisses (corrélation de 0,6) et il est logique que la seconde baisse en même temps que la première. Mais l´ampleur du phénomène est étonnante », admet Jean-Jacques Colleau, chercheur à l´Inra. Plusieurs hypothèses sont plausibles, notamment la modification de la physiologie des animaux via la sélection sur la production laitière et l´incidence des pratiques actuelles d´élevage des génisses. Des études ultérieures vont être conduites pour en savoir plus.
Plus que le phénomène, c´est son ampleur qui étonne. ©F. Mechekour
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Loren Duhameau. « Pour faire ce métier, il faut vraiment être mordu. Il y a des jours où j’ai envie de tout arrêter. Mais tant que j’ai du soutien, ça va. » © J. Pertriaux
« Les femmes ont autant leur place que les hommes ! »
À Caligny dans l’Orne, Loren Duhameau s’est installée en individuel à 25 ans. Une installation précipitée par des circonstances…
Michel Nalet, directeur général relations externes et communication du Groupe Lactalis
Lactalis : "La crise liée au Covid-19 nous fait craindre une baisse de la valorisation du lait à moyen terme"
Michel Nalet, du groupe Lactalis, craint l'effet du gonflement des stocks de poudre, beurre et fromage. Et l'…
Un rail électrifié fixé à al charpente guide la pailleuse. © C. Armager
Bâtiment d’élevage : « La pailleuse suspendue améliore nos conditions de travail »
À la tête d'un troupeau de 85 laitières, les associés du Gaec Amarger, dans le Cantal, ont investi dans une pailleuse suspendue…
L'élevage de 380 vaches de Henning Münster,  380 vaches dans le Schleswig-Holstein. © Élevage Münster
Allemagne : prix du lait à 280 à 300 €/1 000 l dès mai ?
Avril n’est que le début de la crise. En Allemagne, les perspectives de prix du lait à six mois ne sont guère enthousiasmantes.
Faneuse et andaineur : les bons réglages pour un bon fourrage
Machinisme
La qualité des fourrages secs ou ensilés dépend bien sûr du niveau de maturité de l’herbe, des espèces présentes dans la parcelle…
 © F. Mechekour
Trois caméras dans la désileuse pour plus de sécurité et de confort
Chez Gilbert Lucas, dans le Pas-de-Calais. La vie et la santé n’ayant pas de prix, l’éleveur a décidé d'installer trois caméras…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière