Aller au contenu principal

Un référent « bien-être animal » par exploitation

Les brosses rotatives sont particulièrement appréciées par les vaches. Bien qu'onéreuses, elles présentent de nombreux atouts, notamment pour limiter les poux.
Les brosses rotatives sont particulièrement appréciées par les vaches. Bien qu'onéreuses, elles présentent de nombreux atouts, notamment pour limiter les poux.
© DeLaval

Depuis le 1er janvier, chaque élevage doit avoir nommé un référent « bien-être animal ». Il peut être le chef d’exploitation ou toute autre personne désignée au sein du personnel. Ce référent est chargé de « sensibiliser les personnes exerçant leur activité en contact avec les animaux ». Si le référent « bien-être animal » quitte l’élevage, un nouveau doit être immédiatement désigné afin que l’exploitation dispose en tout temps d’un référent. De plus, cette nomination doit être annoncée par voie d’affichage sur chaque site de l’élevage, ainsi que mentionnée explicitement dans le registre d’élevage (nom, prénom, coordonnées, date de désignation et signature du référent). En bovin lait, la formation reste volontaire. Dans les secteurs porcins et volailles, elle est obligatoire et doit être renouvelée tous les sept ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
La flambée des prix des concentrés, des engrais ainsi que de l’énergie pourraitentraîner une hausse des charges allant, pour une…
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Jusque début avril, les éleveurs de vaches laitières ont préféré retenir des vaches pour profiter de la hausse du prix du lait et…
Intensif et très autonome, c’est possible
Intensif et très autonome, c’est possible
Comment viser l’autonomie protéique tout en conciliant une productivité par vache élevée ? Retrouvez dans ce dossier des élevages…
Le prix du lait bio rejoint celui du lait conventionnel
Le prix du lait bio rejoint celui du lait conventionnel
Ce printemps, le prix du lait bio moyen tourne autour de 400 € les mille litres, comme le prix du lait conventionnel. Avec…
Prairie de 12 ans en janvier 2022.
« Je donne une seconde chance à mes prairies pour les faire vieillir »
Dans la Sarthe, Benoit Drouin cherche à maximiser le rendement de ses prairies tout en les faisant vieillir. Il a apporté son…
Mathilde Tirole et Julien Maire avec leur cédant, Christian Jeannerot. « Même si nous ne sommes pas complètement autonomes, la citerne permet une belle économie sur la facture d’eau. »
« Nous récupérons l’eau des toitures pour l’abreuvement »
Le Gaec des Fermes voisines, dans le Doubs, dispose d’une citerne de récupération d’eau de pluie en béton pour alimenter les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière