Aller au contenu principal
Font Size

Attentes sociétales
Un projet scientifique européen sur le bien-être animal

Les scientifiques européens planchent sur un système d´évaluation standard du bien-être animal en élevage, au sein d´un projet baptisé Welfare Quality.


Confronter le travail des chercheurs européens aux attentes des consommateurs, distributeurs et producteurs en matière de bien-être animal. Tel était l´objectif de la première conférence Welfare quality qui se déroulait à Bruxelles le 17 et 18 novembre derniers. Ce projet soutenu par la Commission européenne, qui est programmé sur cinq ans et se termine en avril 2009, implique 39 organismes de recherche et industriels dans 13 pays. « Il a globalement été bien accueilli, affirme Isabelle Veissier de l´Inra. Plusieurs objectifs sont fixés : identifier les attentes en matière d´information et de garantie(1), proposer un outil d´évaluation standard du bien-être animal en élevage, et apporter des solutions d´amélioration du bien-être. Un standard pour l´information des consommateurs sera aussi développé dans l´optique d´une identification des produits respectueux. Sont concernés les bovins, porcins et volailles.
Une grille de mesures permettant l´évaluation du bien-être sera proposée au terme du projet, en 2009. ©F. Mechekour

Des mesures efficaces, répétables et réalisables
« En ce qui concerne l´évaluation standard, nous sommes actuellement au niveau de la phase d´évaluation des indicateurs traduisant les grands principes : absence de faim/soif prolongé, confort physique, santé, et expressions du comportement reflétant l´absence d´émotions négatives et stress. Il reste ensuite à les décliner en mesures pour aboutir à une grille spécifique à chaque espèce ». Il s´agira par exemple pour les bovins des postures de repos, des mouvements de lever-coucher, des tests d´approche, des mesures liées aux mammites et boiteries, de l´écornage. Des mesures qui doivent être efficaces, répétables et réalisables en ferme.
Le bien-être animal constitue aujourd´hui un important enjeu européen. Des directives ont été mises en place pour protéger les animaux, et le traité d´Amsterdam engage depuis 1999 l´évaluation de toute mesure réglementaire (proposée ou appliquée) sur le bien-être animal.

L´étau se resserre aussi avec la conditionnalité : à partir du 1er janvier 2007, Bruxelles a en effet décidé de faire du bien-être l´une des conditions d´octroi des aides directes, en s´appuyant sur une directive générale de 88. Celle-ci porte sur l´environnement des animaux qui doivent être bien logés (avec des préconisations sur leur liberté de mouvements et sur la surface disponible) « Mais il est clair que l´on va aujourd´hui vers une obligation de résultats et non plus simplement de moyens. »
Cette recommandation est appelée à être dépoussiérée ; sa révision au niveau du conseil de l´Europe vient de démarrer fin 2005, mais elle ne sera pas traduite en directives avant de nombreuses années.


(1) Les attentes sociétales sont analysées dans 7 pays (France, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière