Aller au contenu principal

Astuce : un plancher mobile « maison » pour la salle de traite

Stéphane Lavoisier, dans le Pas-de-Calais, a fabriqué un plancher mobile pour ajuster la hauteur de la fosse de traite. L’astuce a reçu le prix de l’innovation au concours Trucs et Astuces organisé par la chambre régionale d’agriculture des Hauts de France.

Stéphane Lavoisier, éleveur laitier dans le Pas-de-Calais, a fabriqué un plancher mobile pour ajuster la hauteur de la fosse de traite
Un plancher mobile « maison » monté sur coussins d’air
© E. Bignon
Ce plancher mobile fait maison est constitué de caillebotis de récupération en plastique provenant d’un élevage de canards. Il peut monter jusqu’à 35 cm pour réduire la hauteur du quai de traite et l’ajuster à la taille du trayeur. 

 

Un plancher mobile « maison » monté sur coussins d’air
© E. Bignon
Quatre coussins d’air de suspension d’essieux de camions achetés neufs (60 € chacun) sont positionnés à chaque coin de la fosse. Chez Stéphane, les coussins sont posés à la hauteur du sol de la fosse mais rien n’empêche de les intégrer a posteriori dans le sol de la fosse si besoin.

 

Un plancher mobile « maison » monté sur coussins d’air
© E. Bignon
Cette vanne de commande trois voies est reliée au compresseur servant à ouvrir les portilllons des quais de traite. Quand le trayeur l’actionne vers la droite, elle fait gonfler les coussins qui soulèvent le plancher. Et quand il l'actionne vers la gauche, l’air est évacué, ce qui permet au plancher de se déposer à la hauteur choisie.

 

Un plancher mobile « maison » monté sur coussins d’air
© E. Bignon
Un cadre métallique rectangulaire (8,50 m x 2,20 m de large) posé sur les coussins encadre les contours de la fosse. Il présente un renfort central sur toute la longueur de la fosse. Un treillis métallique repose sur cette armature « juste par mesure de sécurité au cas où un caillebotis viendrait à céder, mais cela ne s’est jamais produit », précise Stéphane.
 
Un plancher mobile « maison » monté sur coussins d’air
© E. Bignon
Quatre barres de réglage percées tous les 5 cm permettent de régler le plancher à la hauteur voulue en insérant un boulon (16 mm de diamètre) qui sert de butée. Le boulon du dessus reste, quant à lui, en permanence ; il sert de repère au trayeur le plus petit sur l’exploitation. Une fois les boulons insérés dans les quatre barres de réglage à chaque coin de la fosse, le vide est fait afin que le plancher puisse se déposer et rester bien stable.

 

Un plancher mobile « maison » monté sur coussins d’air
© E. Bignon
La pièce métallique surélevée par rapport au caillebotis fait office de point de réglage. Elle est soudée au cadre métallique. Elle coulisse le long de la barre ; le guide en forme de U qui l’encercle assure son maintien.

 

Côté éco

Coût estimé par Stéphane : 1 000 €

Temps : deux jours à deux personnes

Les plus lus

Eleveur veau moins de quinze jours niche individuelle
Veaux laitiers : « Je ne connais ni les diarrhées ni les problèmes pulmonaires »

À la SCEA des vertes prairies, en Seine-Maritime, Nicolas Banville concentre ses efforts sur la préparation au vêlage et la…

Pièce de monnaie
Prix du lait : Sodiaal payera 485 €/1 000 l pour 2023 en conventionnel

En conférence de presse le 4 avril, Damien Lacombe, président de Sodiaal, a annoncé 14,4€/1000 litres de ristournes pour les…

Deux stalles de robot de traite GEA
Robot ou salle de traite, les indicateurs à calculer pour bien choisir

Les tensions sur la main-d’œuvre poussent de nombreux éleveurs à sauter le pas des robots de traite. Pourtant le retour sur…

veaux en igloo individuel
Les bons gestes pour des veaux laitiers en pleine forme dès la naissance

Il n’y a pas une seule et unique recette pour élever un veau. Ce qui est sûr, c’est que les premiers jours sont déterminants…

Éleveuse veaux pouponnière
« J’utilise zéro antibiotique pour élever mes veaux laitiers »

Dans les Côtes-d’Armor, le Gaec Restquelen enregistre 3,3 % de mortalité périnatale sur les quatorze derniers mois. Les…

Yohann Barbe, président de la FNPL élu le 8 avril 2024
Yohann Barbe, nouveau président de la FNPL : « Nous ne devons plus perdre ni litre de lait, ni actif pour le produire »

Yohann Barbe, éleveur dans les Vosges, a été élu président de la FNPL le 9 avril. Il livre sa feuille de route à Réussir Lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière