Aller au contenu principal

Bretagne-Pays de la Loire
Un plan biogaz sur trois ans


La méthanisation connaît un intérêt croissant en France depuis juillet 2006, après le doublement des tarifs de rachat d´électricité. « Nous sommes à l´aube d´un développement de la méthanisation en France à l´image de ce qui s´est fait dans d´autres pays », a affirmé le représentant de l´Ademe devant une salle plus que comble au Space. La Bretagne et les Pays de la Loire ont décidé d´accompagner le développement de cette filière en lançant un plan biogaz agricole sur 2007-2008-2009(1). Cette volonté politique se traduit dans l´immédiat par le financement d´un poste d´animation. Un accompagnement financier des projets est prévu au cas par cas, mais aucune enveloppe n´a été prédéfinie.
L´enjeu dépasse le cadre agricole. La méthanisation permet en effet de gérer localement les déchets organiques produits par les différents acteurs d´un territoire. Elle concerne les agriculteurs (lisiers et peut-être fumiers), les entreprises agro-alimentaires (déchets de légumes, petit lait, graisses, eaux usées.) et les collectivités (tontes, boues de station d´épuration.).

Déchets verts et des IAA
En France, les tarifs de rachat d´électricité ne sont pas favorables au développement des cultures énergétiques comme c´est le cas en Allemagne. « Sous condition de bonne valorisation de la chaleur, les tarifs français permettent une rentabilité supérieure aux installations allemandes », a affirmé Marc Gillman du ministère de l´Agriculture, simulations économiques à l´appui. « Les cultures énergétiques doivent rester un appoint . »
(1) soutenu par l´Ademe, les régions et animé par l´association Aile www.aile.asso.fr
Tél. 02 99 54 63 23.

Les plus lus

Ramassage de vaches laitières de réforme avant le transport vers l'abattoir
Quel est le prix d'une vache laitière de réforme ?

L'année 2023, le prix de la vache laitière de réforme aura été marquée par le retour de la saisonnalité, après…

tous les membres associés et salariés du Gaec de l'Alliance en Moselle.
Installation en Gaec : « Malgré mon jeune âge, les associés m’ont rapidement fait confiance »
En Moselle, le Gaec de l’Alliance a accueilli Victor Cordel lorsqu’il n’avait que 24 ans. Le jeune agriculteur s'est très vite vu…
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée
Installation en élevage laitier : « Je transmets ma ferme neuf ans avant ma retraite »
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée a décidé de transmettre, avant la fin de sa carrière, son exploitation à un ancien…
Près de 1000 producteurs de lait adhérent aux six OP Sunlait. La crainte d'une non collecte de lait à partir du 8 mars est présente, même si Savencia assure qu'elle a ...
Sunlait contre Savencia : à quatre semaines de la fin de leur contrat, les producteurs cherchent des solutions

Pour pousser l'industriel à discuter avec elle, Sunlait annonce qu'elle va se pourvoir en cassation contre Savencia, et qu’…

Elevage laitier bio
Comment évolue le prix du lait bio ?

Alors que l'écart entre le prix du lait bio et le prix du lait conventionnel n'était plus que de 40 euros les 1000 litres…

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec Les chênes clairs, en Haute-Savoie : « Ce n'est pas que l'essai du jeune ; c'est l'essai de tous les associés, autour d'un projet ...
Installation en Gaec : « Nous avons réalisé un suivi en relations humaines lors de notre année d'essai »

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec les chênes clairs, en Haute-Savoie, a réalisé deux essais avant de s’installer. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière