Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pathologie bovine
Un pédiluve à sec fait ses preuves pour lutter contre la maladie de Mortellaro

Le pédiluve à sec a donné des résultats comparables aux autres types de désinfection collective deux mois 
après le début du protocole.
Le pédiluve à sec a donné des résultats comparables aux autres types de désinfection collective deux mois
après le début du protocole.
© DR

Il n’existe pas actuellement de solutions pour faire disparaître la maladie de Mortellaro dans un élevage atteint. En revanche, les travaux menés par Anne Relun, de l’Ecole vétérinaire de Nantes (Oniris-Inra) et de l’Institut de l’élevage entre 2009 et 2012 montrent
qu’il est possible « en combinant rigoureusement plusieurs leviers d’obtenir une amélioration durable et satisfaisante de la situation dans l’élevage », rappelle GDS Bretagne. Il s’agit de combiner la propreté des pieds (pas de sols humides ou souillés), avec des parages réguliers, la détection et le traitement individuel local de façon systématique et enfin la désinfection collective par pédiluve liquide ou pulvérisation « à la fréquence stricte de deux jours consécutifs tous les quinze jours ».



Un produit simple à utiliser

 

GDS Bretagne a poursuivi l’étude, avec Oniris, pour tester une alternative aux pédiluves liquides à savoir le produit Saniblanc Litières, un pédiluve à sec. « Nous avons obtenu des résultats comparables aux autres types de désinfection collective deux mois après le début du protocole », explique Ivanne Leperlier, de GDS Bretagne, qui précise : « ce produit a l’avantage d’être simple à utiliser (même en robot) et de ne pas provoquer d’appréhension chez les vaches, ce qu’on observe parfois avec les pédiluves liquides ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
"Nous soignons davantage les vaches taries"

Jérémy Lonchampt, en Gaec, dans le Doubs :

"Nos 100 vaches montbéliardes n’…

Vignette
Les bienfaits d’une haie bien faite !
Parasol-brumisateur naturel pour les vaches, frein à l’érosion… Les haies rendent de multiples services, à contrebalancer avec la…
Carte d'Europe du Nord Ouest - évolution de la collecte laitière
Découvrez les forces et faiblesses de six pays laitiers d'Europe du Nord
Les forces et faiblesses des six pays étudiés par l'Institut de l'élevage sont toutes différentes. Après avoir perdu la première…
Vignette
ASTUCE - Une cage de contention très bien aménagée pour le parage des vaches
Dans la Manche, Jean-François Dorenlor a aménagé sa cage de contention pour faciliter et sécuriser le parage de ses vaches.
Vignette
Elevage des veaux au Québec : « Le colostrum, c’est bien plus que des anticorps »
Pour la nutritionniste québécoise Déborah Santschi, le premier repas de colostrum est extrêmement important car il a un impact à…
Le pare-chocs réduit l’accidentologie
Machinisme
Marché confidentiel en France, les pare-chocs frontaux sur tracteur intriguent de plus en plus les agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière