Aller au contenu principal

Filière mondiale
Un nouveau plan stratégique pour la Fédération internationale de laiterie

Neuf cents personnes venues de cinquante pays ont participé à Dublin au Sommet de la FIL. Deux défis doivent être relevés : la nutrition et l´environnement.


L´année 2007 a été placée sous le signe du renouveau pour la Fédération internationale de laiterie. Christian Robert (Belgique), son directeur, en a rappelé les temps forts : les négociations au Codex, notamment pour le facteur de conversion de l´azote et la définition des fromages génériques, le recrutement d´une nutritionniste pour répondre aux préoccupations croissantes sur ce thème, le renforcement de la participation de la FIL aux instances internationale Codex, ISO, OMS, FAO, OIE, etc. « Nous avons identifié les projets clés et établi un nouveau Plan stratégique. Par ailleurs, soixante-huit nouveaux experts ont rejoint la FIL », a-t-il précisé. Sans oublier le remaniement du site internet amené à devenir un réel outil d´information sur le secteur, notamment sur les questions nutritionnelles. Et l´adhésion de trois nouveaux membres : les Philippines, le Kazakhstan et la Mongolie. « Nous voulons maintenant diriger nos efforts vers les pays d´Amérique Latine (le seul membre étant actuellement le Mexique) et de l´Afrique (le seul membre étant l´Afrique du Sud). »
« C´est au niveau de l´environnement que notre capacité à gérer les changements sera testée », a affirmé Jim Begg, président. ©R. Lemoine

L´environnement fait son entrée
Conscients des enjeux, les Français se sont déplacés en nombre au Sommet de la FIL. On a pu regretter l´absence à la tribune des entreprises irlandaises. Même si elles ne figurent pas encore dans le top 20, elles sont engagées dans un grand mouvement de restructuration, avec à l´appui un budget d´investissement de plus de 300 millions d´euros financé à hauteur de 114 millions par le gouvernement.
Si la santé reste son domaine de prédilection, l´environnement a fait son entrée à la FIL. « La santé bien sûr, mais l´environnement aussi sont les défis que le secteur aura à relever dans les années à venir », a insisté Jim Begg (Écosse), le président de la FIL. C´est dans ce domaine que notre capacité à gérer les changements sera testée. » Il a été soutenu par Barry Harris, responsable de la production laitière au sein de Fonterra. « Le Sommet de la FIL est l´endroit idéal pour trouver ensemble les bonnes pratiques pour un système laitier durable. Les émissions de carbone au niveau de la production laitière, de la transformation et du transport des produits sont sur la sellette. » Gageons qu´au prochain Sommet de la FIL, en novembre 2008 à Mexico, cette question sera à la une.

La FIL dans les grandes lignes
. 52 pays ;
. une plate-forme d´échanges et un rôle d´expert auprès d´organisations internationales (Codex.) ;
. quatre thématiques : les méthodes d´analyses, les standards et la sécurité alimentaires, la santé animale et l´élevage laitier, la nutrition et la santé.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
Ludovic Serreau, du Gaec des Chesnaies, en Indre-et-Loire, a conçu une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad. © E. Bignon
Une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad
En Eure-et-Loir, le Gaec des Chesnaies est passé en pâturage tournant dynamique. Ludovic Serreau a conçu une astuce qui facilite…
Le coût alimentaire du système plus pâturant est inférieur de 21 €/1 000 l, surtout grâce à la maîtrise du coût de concentré. © V. Brocard
À la ferme expérimentale de Trévarez : +50 000 euros en cinq ans pour le système plus pâturant
50 000 euros de revenu en plus en cumul sur cinq ans et des bilans azote et carbone un peu plus favorables pour le système plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière