Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un mauvais signal pour les marchés

Les cours de la poudre sont plombés depuis fin juin.

A venir
© C. Pruilh

La faute aux 300 € lâchés par la Commission sur 100 tonnes de poudre de lait écrémé en stocks d’intervention ; 300 € qui ont précipité les cours vers le bas. « En acceptant fin juin une offre à 1 850 €/t, soit 300 € de moins que la dernière adjudication de décembre 2016, 40 tonnes à 2 150 €, la Commission montre aux acheteurs qu’elle est décidée à mettre les stocks sur le marché et les incite à attendre que les cours baissent au niveau du prix de l’intervention 1 700 €/t, affirme Gérard Calbrix d’Atla. Depuis, les entreprises ont été obligées de continuer à fabriquer de la poudre avec le lait d’excédent sans avoir d’acheteur en face, et donc en constituant des stocks. Conséquence : « la question de mettre ces stocks à l’intervention risque de se poser rapidement car beaucoup de gros clients européens imposent dans leur cahier des charges un délai maximal de 45 jours par rapport à la date de fabrication. Il y a 15 jours (fin juillet), de grandes entreprises allemandes et françaises envisageaient d’y recourir ». Que vont-elles faire ? Comme chaque année, l’Europe a ouvert un contingent de 109 000 tonnes à prix garantis entre le 1er mars et le 30 novembre. « Les mises à l’intervention ont été arrêtées début mai et n’ont concerné que 9 000 tonnes, la demande au niveau mondial sur le premier semestre étant très bonne (par rapport à la production). » Les cours de la poudre risquent de rester très bas pendant très longtemps, le temps que la Commission écoule les stocks.

Pas d’embellie à attendre à l’automne

Le beurre est arrivé à son niveau maximum (6200-6500 €/t). Mais la plupart des acheteurs industriels ont contractualisé leurs besoins en beurre jusqu’à la fin de l’année quand les cours ont commencé à grimper dès février mars, à un niveau inférieur (4500-5000 €/t). Quant à la hausse sur les fromages types gouda cheddar, mozzarella, elle bénéficie davantage aux Pays-Bas, au Danemark, à la Pologne, à l’Irlande qu’à la France qui produit peu ce type de fromages.

Si la Commission voulait éviter que les prix payés aux producteurs européens, poussés à la hausse par l’envolée des prix du beurre industriel, ne montent trop haut avec le risque de provoquer un nouvel emballement de la production, elle a plutôt réussi !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Gestion du parasitisme : des pratiques à remettre en question
Le traitement systématique ou le non-traitement, sans contrôle de la présence ou non de parasites, sont à proscrire.
Marc l'éleveur sur YouTube : « un million de jeunes vont venir à la ferme »
Portail réussir
Il aime communiquer la passion de son métier au grand public. Il fait d’ailleurs partie d’un groupe au sein du CNE, la…
Vignette
« J’ai changé de région pour pouvoir m’installer »
Alexandre Évrard s’est installé à Guenrouet en Loire-Atlantique en avril dernier, alors qu’il vient du Pas-de-Calais. Du haut de…
Vignette
Ensilage de maïs : un éclatage du grain en 8 morceaux est nécessaire
L’impact de plusieurs modalités de réglage des éclateurs et de onze variétés de maïs sur la qualité de l’éclatage des grains a…
Vignette
ASTUCE - Un passage à niveau pour le troupeau
Jean-François Dorenlor dans la Manche, a utilisé des bras mécanisés de portail de maison pour actionner à distance des barrières…
Vignette
Diarrhées d’automne : plusieurs causes sont possibles
Quand quelques jeunes d’un même lot commencent à faire mou avant d’être rentrés et parfois même juste après l’avoir été, ce n’est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière