Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Vu par le véto
Un manque de plaquettes du sang

Cinq mois d’âge, vue en forme et volontaire le matin, chancelante le soir… Je suis arrivé peu après le coup de téléphone de Jacques pour la trouver morte.

Elle montre simplement une pâleur de la muqueuse de l’oeil, ponctuée de quelques petites taches de sang, et un sang veineux très fluide et clair, probablement très pauvre en globules rouges. Il faut en savoir plus, évidemment. L’autopsie sur place nous révèle une pâleur générale et l’existence de ces mêmes taches de sang un peu partout : sous la peau et sur des muscles squelettiques, sur la rate, très massivement sur les parois du coeur, dans la paroi de la caillette et dans celle des intestins. Mais pas dans le contenu digestif. Tout se passe comme si les plaquettes du sang ne parvenaient pas à obturer les petites brèches des vaisseaux sanguins. Voilà au moins la raison de la pâleur et des taches de sang. Mais quelle en est la cause ?

DU VIRUS BVD DANS LE COUP!

Ce genre d’intoxication est peu probable dans une stabulation dans laquelle il n’y a ni dépôt de raticide ni fougère à consommer. La FCO n’a rien à voir làdedans, pas plus que la vaccination ! Mais la BVD a sans doute son mot à dire… Il y a peu de temps, en effet, la circulation de ce virus a été mise en évidence dans ce troupeau jusque-là parfaitement indemne de cette maladie. Des examens individuels récents ont même montré que deux génisses de ce lot recélaient du virus — mais pas elle. Ils ont montré aussi que les mères de ces deux génisses n’ont pas eu de contact avec le virus. Sans doute étaient-elles au moment des prises de sang infectées par le virus, mais de façon temporaire comme elles pourraient le faire au cours de n’importe quelle maladie. Mais voilà, il arrive qu’au cours de ce genre d’infection temporaire, le virus s’attaque aux plaquettes sanguines et en fasse dégringoler dangereusement le nombre, jusqu’à provoquer ce genre de symptômes inhabituels. Et celle-là en est une probable victime. Nous en aurons la preuve car le labo nous confirmera la présence de virus BVD dans son sang.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière