Aller au contenu principal

« Un foie comme ça, on n’en voudrait pas »

LA GRAISSE, ICI,
représente
40% de la
matière sèche
du foie !
LA GRAISSE, ICI,
représente
40% de la
matière sèche
du foie !
© J.M. Nicol

Elle n’est pas bien fringante, cette primipare tassée dans sa logette. Cela fait maintenant un mois qu’elle a vêlé et elle a plutôt bien démarré, au moins les premiers jours de lactation. Une quinzaine de jours plus tard, son patron a été involontairement soustrait à l’affection de ses vaches et lorsqu’il revient, dix jours après, il la trouve en petite forme et la mamelle à plat, l’oeil et le ventre creux et avec une petite diarrhée qui me ferait bien penser à un déplacement de caillette — qu’elle n’a pas.

Quand j’apprends qu’elle a 3 ans et qu’elle aurait dû vêler à 2, j’imagine bien dans quel état corporel elle a pu vêler et comment elle a fondu. Avec plus de sept fois la quantité tolérable de corps cétoniques, elle est en insuffisance hépatique très sévère, avec un foie très gros, très infiltré de graisse et une cétose carabinée.

Après une perfusion de sucre, de la cortisone, du propylène et quelques autres médicaments dédiés aux cas difficiles, elle se lève difficilement. Elle n’est pas tirée d’affaire.

RIEN N’Y FAIT

Elle ira mieux pendant quatre jours, avec un peu plus d’allant et d’appétit puis, vu le peu de lait qui lui reste, elle demeure en pâture où elle décline rapidement. Avec encore six fois la quantité de corps cétoniques malgré le traitement, je l’euthanasie puis je vais extraire un morceau du foie pour en avoir le coeur net. Je trouve un foie très volumineux qui déborde son emplacement normal ; ses contours sont très arrondis et sa couleur… jugez-en vous-même ! Voilà une mort évitable car cette cétose, très sévère et dépistée trop tard, était complètement prévisible. Elle aurait pu être jugulée par un traitement préventif bien avant le vêlage et un accompagnement dès les premiers jours de lactation car, dans ce scénario, la mobilisation graisseuse bat son plein au moment du vêlage et, pour des raisons hormonales, elle ne va pas s’arrêter là. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière