Aller au contenu principal
Font Size

Un été apocalyptique dans bien des départements

Déjà éprouvés par un été et un automne 2018 trop chauds et trop secs, nombre d'élevages français de ruminants subissent de plein fouet la météo détestable de 2019.

Le Centre de la France de la France a été particulièrement touché. © A. Conté
Le Centre de la France de la France a été particulièrement touché.
© A. Conté

Dans le centre de la France jusqu'au Centre-Est d'un côté et jusqu'au Limousin de l'autre, la sécheresse prend une tournure gravissime avec des pâtures grillées, des sources taries, des cours d’eau et des étangs asséchés et des arbres grillés sur pied. " Au total, la moyenne des mois de juin, juillet et août présente une anomalie thermique de +1,6 °C par rapport à la normale ", explique une note de synthèse de la Chaîne météo. Les précipitations sont déficitaires sur une grande partie du territoire depuis le début de l’année, et la situation est aggravée par un été et un automne 2018 insuffisamment arrosés. Au début du printemps, les réserves hydriques étaient loin d’avoir été reconstituées. En moyenne, fin août, le déficit pluviométrique de 2019 était de 25 % à 30 % à l’échelle du territoire.

La décapitalisation menace

Près de 20 % du territoire métropolitain sont concernés par des mesures de limitation ou de suspension des usages de l’eau (contre 4 % en 2018), a indiqué le ministère de la Transition écologique, fin août.

Les mesures européennes pour aider les éleveurs sont on ne peut plus minces à l'heure actuelle : relèvement du taux de paiment anticipé des aides PAC, et dérogations aux règles du verdissement pour faciliter l'alimentation des animaux.

Dans les exploitations, les stocks sont partout entamés. La situation est souvent critique dans des exploitations déjà affaiblies par l’année 2018. Faute de trésorerie et faute de pouvoir acheter les fourrages qu’ils n’ont pas, la crainte est d’assister dans les semaines à venir à de la décapitalisation dans les départements les plus touchés. Elle pourrait être aggravée par un nombre accru de vaches vides. La canicule et des rations « sèches » estivales pas parfaitement équilibrées ont un impact sur la reproduction dans bien des cheptels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
vaches laitières au pâturage agriculture biologique
La filière laitière bio française dessine son modèle
Pour éviter une crise de confiance, le lait bio doit garder sa longueur d'avance face aux laits différenciés, et montrer ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière