Aller au contenu principal

En Bretagne
Un dispositif à l´étude pour organiser la mobilité du lait non produit


L´idée des Chambres d´agriculture de Bretagne est simple. Permettre la redistribution des quotas de ceux qui vont arrêter le lait et garder leurs DPU, au niveau du département. « Les cédants vendraient leurs quotas sans la terre à une réserve laitière départementale, avec un prix fixé et encadré par la profession. Ces quotas seraient rachetés par d´autres producteurs afin d´optimiser leurs outils existants », a expliqué Jean Salmon, président de la Chambre régionale d´agriculture de Bretagne le 2 septembre dernier.
Ce dispositif, qui s´apparente à une bourse du lait, romprait le sacro-saint lien du quota au foncier, et nécessiterait une adaptation réglementaire. « Mais c´était déjà le cas lors des programmes de cessation d´activité laitière », argumente jacques Jaouen, président de la Chambre d´agriculture du Finistère, à l´origine de cette proposition.
« Du fait du découplage et de la mise aux normes, des agriculteurs se demandent s´ils vont continuer de produire du lait. Nous n´avons aucune idée du volume de lait que cela va représenter, mais il y a un risque d´affaiblissement de la filière laitière bretonne constate Jean Salmon. D´où la nécessité de réfléchir à d´autres pistes, la société laitière en est une ». L´idéal serait, selon Jacques Jaouen, de pouvoir lancer le dispositif à la fin de l´année. La demande a été déposée au niveau national. La partie n´est pas gagnée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière