Aller au contenu principal

Un dispositif Agridiff simplifié

Dernier né du plan de soutien, le Dacs — dispositif d’accompagnement spécifique — est destiné aux exploitants « dont la situation financière a été significativement fragilisée par les crises successives et disposant de faibles revenus ».

XAVIER BEAUFILS, du CER France Manche. « Pour le Dacs, les demandes d’audit sont à déposer avant le 30 avril. »
XAVIER BEAUFILS, du CER France Manche. « Pour le Dacs, les demandes d’audit sont à déposer avant le 30 avril. »
© DR

Une enveloppe d’au moins à 60 millions d’euros est allouée à cette mesure. Le premier critère d’accès est un revenu familial par actif inférieur à un Smic. Ensuite, l’exploitation doit remplir au moins l’une des trois conditions suivantes : un taux d’endettement (hors foncier) supérieur à 50 %, une diminution de l’EBE d’au moins 15 % par rapport à la moyenne des trois exercices précédents, une augmentation des prêts court terme d’au moins 20 % par rapport à l’un des deux exercices précédents. « Selon les départements, la barre peut être placée plus haute, mais pas plus basse », indique Karine Jestin de Cogedis.

Des modalités encore à préciser

« Ces règles sont nationales, mais libre à chaque département de fixer des critères plus draconiens et plus spéficiques afin de mieux cibler les producteurs », souligne la conseillère. Le Dacs correspond à une procédure Agridiff simplifiée et implique la réalisation d’un diagnostic technicoéconomique. Les demandes d’audit sont à déposer avant le 30 avril 2010 à la DDTM (ex-DDEA) et ce dernier devra être effectué avant la fin novembre. Il pourra financer la prise en charge des intérêts 2010, des cotisations sociales, et d’une partie des intérêts liés à des restructurations d’encours. « Plusieurs points posent encore question, observe Xavier Beaufils du CER France Manche. Qui montera les dossiers? Cela pourra varier d’un département à l’autre. Quelle est l’année de référence? A priori, la circulaire indique l’année 2008. Si tel est le cas, peu d’élevages pourront intégrer le Dacs, au regard de la condition de chute de revenu. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
Christophe Vermet. « Nous inséminons des vaches dès 45-60 jours avec un niveau de production laitière de 50 kg. » © F. Mechekour
« Nous misons sur des inséminations précoces après vêlage »
Le Gaec des Onze Ecluses, en Ille-et-Vilaine, produit 815 000 l de lait avec un robot. Pour y parvenir, les associés font en…
Laurent Bernadieu, éleveur. Au fond, la stabulation des vaches et le poulailler en prolongement. © B. Griffoul
Laurent Bernadieu dans les Landes : « Je ne me voyais pas faire autre chose que du lait »
Un subtil équilibre entre plusieurs activités, dont un atelier laitier d’une cinquantaine de vaches bien géré. Telle est la…
En bonnes conditions, avec un semis fin mai, le teff grass peut être exploité de début juillet à octobre. © Emergence
Le teff grass doit encore être apprivoisé
De bonne valeur alimentaire, multicoupe et aimant la chaleur : le teff grass est prometteur. Mais l'implantation est très…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière