Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Vu par le véto
Un chancre chez un veau qui bave

« Voilà une maladie devenue plus discrète, et que la plupart des anciens connaissent pour avoir soigné quelques veaux. Celui-ci a 11 semaines et un petit retard de croissance qu’on aurait bien pu imputer illégitimement à une coccidiose. Sauf qu’il est fébrile, qu’il se nourrit de moins en moins et qu’il bave de plus en plus.

Quand un veau bave, il faut aller voir dans la bouche muni d’un linge pour attraper la langue et pour la tirer, d’une lampe frontale et d’une bonne dose de patience dès lors que cette traction sur la langue se montre un tantinet douloureuse. La génisse ne fait pas exception et je ne suis pas long avant de trouver un chancre bien développé sur le côté de la langue ; je venais juste d’être prévenu par l’odeur disons… particulière de son haleine.

Un examen plus complet de la bouche m’indique qu’il n’y a qu’une seule lésion de ce type. L’auscultation pulmonaire ne m’apprend rien et c’est tant mieux car parfois cette bactérie descend visiter le poumon avec des conséquences nettement plus graves.

ANTIBIOTHÉRAPIE ET SOINS LOCAUX

Le nécrobacille, qui est aussi la bactérie du panaris interdigité du bovin, ronge peu à peu la surface de la langue en formant un ulcère parfois très profond recouvert d’un enduit.

Voilà typiquement une maladie dont la guérison ne pourra être obtenue qu’en combinant des soins locaux avec une antibiothérapie de niveau 1. Faire une injection tous les jours ou tous les deux jours est la partie la plus facile. Gratter l’enduit pour remettre à nu l’ulcère pour le recouvrir ensuite d’antiseptique déposé sur une compresse demande un peu plus de patience. Je fais la démonstration, je laisse l’outillage et quelques compresses en recommandant bien de ne jamais pulvériser de spray dans la bouche, spray qui terminerait immanquablement au fond des alvéoles pulmonaires qui auront moins bonne mine une fois retapissées en bleu. Dix jours de soins plus tard, tout va bien. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Un premier vaccin contre les mammites à Streptococcus uberis
Le principe du vaccin du laboratoire Hipra est d'empêcher le germe d’adhérer à l’épithélium mammaire et de s'organiser en biofilm.
Vignette
Bovins : La teigne est une zoonose de saison
Les bâtiments surpeuplés, manquant de luminosité et de ventilation, trop humides sont des conditions favorisant l’apparition de…
Vignette
L’acupuncture soigne aussi les bovins
Issue de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture vise à renforcer l’équilibre général de l’animal pour l’aider à…
Vignette
Pâturage : attention aux diarrhées au printemps !

Youpi ! C'est le printemps. L'herbe est abondante et pousse dru, les vaches sont impatientes de…

Vignette
Délégation des génisses : limiter les risques sanitaires
Un protocole de suivi sanitaire est proposé par le GDS de Bretagne aux naisseurs et aux éleveurs de génisses pour réduire les…
Vignette
Pourquoi ma vache bave-t-elle ?

Au début, c’est un petit filet de salive qui s’échappe de la commissure des lèvres ou un peu de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière