Aller au contenu principal

Un accord aux Pays-Bas pour une croissance durable

Vaches laitières en stabulation aux Pay-Bas.
Vaches laitières en stabulation aux Pay-Bas.
© A. Conté

Le gouvernement, les syndicats d’agriculteurs, les transformateurs laitiers et les ONG ont conclu cette année un accord sur un projet de développement de la production laitière, associé à des engagements environnementaux. Cet accord illustre le pragmatisme néerlandais, qui « cherche à anticiper les réglementations, et à essayer de concilier intérêts économiques et environnementaux », a expliqué Annie de Veer, du centre de recherche de Wageningen lors du colloque « L’Europe laitière en 2020 » organisé par l’Inra et l’Institut de l’élevage.
L’accord pour une croissance responsable repose sur les points suivants : améliorer l’efficacité énergétique et la production d’énergie, réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30 % par rapport à 1990, améliorer la longévité des animaux et réduire l’emploi des antibiotiques, maintenir le pâturage dans au moins 75 % des exploitations, réduire les pertes d’azote et de phosphore et les émissions d’ammoniac, améliorer la biodiversité.
« Un des gros points visé par l’accord est le maintien des prairies, et d’un minimum de pâturage. Les gens veulent voir des vaches dans les prairies. Le minimum est de 6 heures par jour, 120 jours par an. Friesland Campina donne déjà un complément de prix aux éleveurs qui le font. Il a été mis 75 % des exploitations dans l’accord ; c’est un début », ajoute Annie de Veer.


Le maintien du pâturage est une des mesures phares


L’autre gros sujet est la pression en azote, phosphore, ammoniac. « Les éleveurs sont relativement confiants dans l’avenir, mais ils doutent quand même du fait de la pression environnementale. Si la production passe au-dessus de 15 000 litres par hectare, il y aura obligation de traiter le lisier et de l’exporter, et ça coûte cher. Si la production nationale de phosphore n’est pas maîtrisée, cela peut déboucher sur une restriction du nombre d’animaux. Donc tout n’est pas gagné. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Bcel Ouest, Evolution, GDS Bretagne et Copavenir fusionnent
Annoncée cet automne, la fusion entre Evolution, Bcel Ouest, GDS Bretagne et Copavenir sera effective à compter du 1 er…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière