Aller au contenu principal
Font Size

Alimentation des veaux
Tous les colostrums ne se valent pas

Un quart des colostrums ne protégeraient pas suffisamment le veau, d´après une série d´analyses réalisée sur 700 échantillons.


Si colostrum rime souvent avec anticorps, tel n´est pas toujours le cas. « Ainsi, le colostrum d´une vache n´est pas forcément bon », s´étonneront certains. C´est ce que révèle une série d´analyses réalisée sur sept cents échantillons de colostrums collectés entre juillet 2001 et juin 2002 par Ouest Elevage, dans le nord Finistère. En effet, 24 % des échantillons indiquent des teneurs en immunoglobulines inférieures à 50 g par litre. Dans ce cas, la protection du veau se trouve réduite. « C´est la quantité d´anticorps présente par litre de lait qui détermine la qualité du colostrum. Celle-ci peut fortement varier, mais peu d´éleveurs y prêtent vraiment attention », regrette Véronique Huet de la société Ouest Elevage. Et de poursuivre : « Seulement 30 % des échantillons analysés permettent d´assurer une protection optimale au nouveau-né, avec une teneur de plus de 75 g d´immunoglobines par litre. » Un triste constat quand on sait que « la majorité des diarrhées néo-natales est liée à une protection insuffisante de l´animal par ses anticorps. Dans ce cas, le recours à un colostro-remplaceur, en seringue ou en poudre, en complément du colostrum maternel, est vivement recommandé. »
©E. Bignon

Vérifier la qualité avec un colostromètre
Autre solution souvent pratiquée en élevage : la congélation de colostrum. Mais quitte à recourir à cette méthode, autant vérifier au préalable si la qualité du colostrum à congeler est bel et bien satisfaisante. Le recours au colostromètre est le moyen le plus rapide et le simple d´en avoir le cour net. Quelques millilitres de produit dans une éprouvette suffisent pour que le flotteur indique instantanément si le colostrum est bon, moyen ou de qualité insuffisante. La mesure se réalise en fonction de la densité du lait en matières utiles. Comptez environ 38 euros, soit 250 francs pour vous procurer ce précieux outil. « On peut parler d´un petit investissement au regard des problèmes sanitaires qu´il permet d´éviter », conclut V. Huet.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière