Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Tour d’horizon sur les différents types de vaccins

Germes tués ou vivants atténués, délétés, vectorisés… le mode de préparation des vaccins varie selon l’agent pathogène, les avancées scientifiques et le coût.

Les vaccins à germes inactivés ou « morts » et les atténués ou « vivants » se taillent la part du lion sur le marché pour les bovins. Certains nécessitent l’emploi d’un adjuvant et/ou de faire une, voire plusieurs injections au départ, puis des rappels. Il existe des vaccins monovalents, qui ne contiennent qu’un seul agent pathogène et des multivalents (ex : RSB, BVD et PI3). Le mode de conception d’un vaccin a une incidence sur son protocole d’utilisation, le délai d’apparition et la durée de la protection immunitaire… Tous les vaccins, à l’exception des autovaccins, font l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) qui est une garantie sur l’innocuité et l’efficacité du vaccin, si les conditions et le protocole d’utilisation sont respectés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière