Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Vu par le véto
« Sur la piste de l'ouraque »

UN PEU DE
PAILLE COLLÉE
À L'OMBILIC,
seul signe de
la présence
de pus dans
l'ouraque.
UN PEU DE
PAILLE COLLÉE
À L'OMBILIC,
seul signe de
la présence
de pus dans
l'ouraque.
© J.-M. Nicol

« Mais qu'est-ce qui a mis la puce à l'oreille de Paul ? Pas la fièvre, elle n'en a pas ; pas le retard de croissance, car elle a bien la stature d'une génisse de quatre mois ; pas la baisse d'appétit, car elle vient manger comme les autres ; et pas même ses antécédents, car cette génisse n'a jamais été vue malade quand elle était plus jeune !

Peut-être le poil un peu plus terne et de la paille collée à l'ombilic. Ça oui, ça n'est pas normal, car de la paille ne colle jamais ni à l'ombilic ni au ventre. Si la paille colle, c'est que du pus joue le rôle de colle. Mais à part cette toute petite fistule ombilicale, il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la main de ce côté-là. Du côté de la vulve, je décèle comme du sable fin collé aux poils car la zone est très souvent mouillée d'urine qui, en séchant, laisse ces petits cristaux qui s'agglomèrent les uns aux autres.

Une caresse sur la cuisse déclenche rapidement une miction sous forme de petites saccades d'urine d'apparence bien normale : les mouvements de la vessie sont donc gênés.

DÉPOSE D'UN MANCHON PURULENT

J'ai maintenant la certitude que cette génisse a depuis son plus jeune âge une infection de l'ouraque qui relie l'ombilic à la vessie.

Ce manchon purulent s'épure pour le moment par l'ombilic via la fistule, et c'est ce qui lui vaut sa « bonne santé » actuelle. Mais que va-t-elle devenir dans les mois qui viennent ? Probablement rien de bon, et pourquoi attendre quand la stature actuelle de la génisse peut déjà me donner du souci au cours de l'intervention chirurgicale qui est la seule façon d'éliminer le problème. J'aurais bien préféré l'opérer à l'âge de quatre ou cinq semaines.

Après deux jours de diète à la paille, je la couche avec une anesthésie rachidienne et l'opère sans anicroche pour enlever l'ombilic suivi du manchon purulent bien collé à la vessie, dont j'ai enlevé aussi un petit bout. Et pendant l'intervention Paul, accroupi, avise l'ombilic légèrement plus gros d'une autre génisse du même lot. Même motif, même punition à faire la semaine prochaine ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière