Aller au contenu principal
Font Size

Soigner aussi la trésorerie

La crise nécessite de réagir vite. Mieux vaut ne pas attendre pour aller discuter avec la banque et présenter une vision claire et chiffrée de la situation. Cela suppose de dresser un prévisionnel de trésorerie.

La trésorerie, voilà un sujet délicat à aborder. Certains le jugeront peut-être même provocateur par les temps qui courent. Telle n’est pas notre volonté. Au contraire. Il nous a semblé essentiel de lui consacrer un dossier car tout le monde prend la crise de plein fouet. Et la volatilité des prix est amplifiée par l’agrandissement de bon nombre d’élevages. D’un élevage à l’autre, les situations individuelles de trésorerie se montrent très contrastées, en lien fort avec l’historique des résultats économiques et la gestion des investissements. Un tiers des éleveurs seraient en grande difficulté, un tiers en situation tendue et un tiers serait mieux armé pour faire face. La capacité de résistance à la baisse des prix du lait diffère du fait de points d’équilibre hétérogènes. En moyenne, en Bretagne, le point d’équilibre moyen frôlait 370 €/1 000 l pour les clôtures du premier semestre. Ceux qui souffrent le plus de cette conjoncture, financièrement et moralement, sont ceux qui ont investi récemment, à commencer par les jeunes.

Dans ce dossier, nous n’avons pas de solution miracle à vous proposer. Par contre, vous y trouverez des outils pour vous aider à mieux passer ce cap difficile. N’attendez pas pour discuter avec votre banquier. Plus les problèmes sont anticipés, plus il y a de solutions potentielles. Pour négocier avec la banque, l’idéal est de pouvoir exposer une vision claire et chiffrée de la situation. L’objectif est de calibrer l’évolution de la trésorerie dans les mois à venir pour mieux anticiper les tensions et les mesures à prendre. Trésolait, un outil développé par les chambres d’agriculture, a été conçu pour cela.

Hormis les leviers bancaires, d’autres solutions relatives à la gestion de l’entreprise (étalement de certains paiements, remboursement trimestriel de la TVA…), peuvent aussi contribuer à sortir d’une mauvaise passe. Au niveau technique, la maîtrise des charges revêt encore plus d’importance. Veillez à bien gérer les effectifs animaux pour ne pas gaspiller les ressources disponibles, à raisonner le choix du concentré, ses quantités. Et n’oubliez pas que les derniers litres de lait sont les plus chers à produire.

Quoi qu’il en soit, la donne a changé. Il va falloir apprendre à piloter autrement. Gérer la volatilité, ce n’est pas que gérer la crise. C’est aussi prendre les bonnes décisions et anticiper au cours de périodes favorables, pour mieux passer les périodes critiques. Et ce d’autant plus qu’une trésorerie se détériore très vite et met plusieurs années à se reconstituer.

Apprendre à piloter autrement
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière