Aller au contenu principal
Font Size

Sodiaal à l’assaut de la valeur avec son plan 2025

Cinq cents millions d’euros de chiffre d’affaires de plus à périmètre constant d’ici 2025, tel est l’objectif affiché par le groupe coopératif Sodiaal Union.

Ces dernières années ont été marquées par la croissance externe de groupe avec la reprise de volumes insuffisamment valorisés. "Il a fallu digérer les acquisitions et améliorer la performance du nouvel ensemble. Aujourd’hui, cette étape de consolidation est franchie, et Sodiaal accélère donc sur la recherche de la valeur ajoutée", plante Damien Lacombe, président de Sodiaal.

"Notre objectif est d’atteindre la rentabilité des leaders européens laitiers multiproduits (Lactalis, FrieslandCampina…). Nous avons analysé pour chaque métier du groupe là où nous avions le plus d’opportunités pour gagner des parts de marchés et aller chercher de la valeur, et nous avons calculé une hausse de chiffre d’affaires correspondante. Pour l’ensemble du groupe, cela donne un objectif de + 500 millions d’euros de chiffre d’affaires de croissance organique à périmètre constant (sur 4,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016)", détaille Damien Lacombe. La priorité de Sodiaal est la recherche de valeur ajoutée supplémentaire, avant le développement de volumes. La coopérative pourra néanmoins mener une croissance externe opportuniste, si elle est créatrice de valeur.

Des laits spéciaux sortiront en 2018

Pour le secteur des fromages, cela signifie mettre l’accent sur les fromages à valeur ajoutée, notamment les AOP et IGP. "Notre objectif est de devenir n° 1 des AOP IGP françaises en Allemagne, Belgique, Italie et Espagne. En France, l’objectif est d’atteindre 10 % de parts de marché à la coupe." Pour le secteur des lait, beurre et crème, "nous allons sortir de nouveaux produits différenciés pour mieux coller aux attentes sociétales. Nous communiquerons sur des laits spéciaux début 2018. Notre objectif est de doubler la part des segments les mieux valorisés dans notre mix global." En nutrition spécialisée (infantile, sportive, adulte), Sodiaal mise sur le développement de la nutrition infantile bio pour le grand export. Et dans le secteur des ingrédients, "nous allons enrichir notre offre à partir de sérum déminéralisé, par des innovations".

Sodiaal renforce son effort d’investissement. "En plus des 80 à 100 millions d’euros par an que nous dédions aux investissements, nous débloquons 230 millions d’euros d’efforts financiers." Une partie sera financée par un plan de performance (ou rationalisation des coûts). Il devrait permettre de dégager 150 millions d’euros, par la rationalisation des process, l’augmentation de la productivité, la chasse au gaspillage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Dominique et Adrien Durécu « Nous valorisons beaucoup mieux nos prairies avec des petites parcelles. Les vaches pâturent plus et mieux. Et le résultat est payant ! » © E. Bignon
« Les vaches pâturent plus et mieux grâce au pâturage tournant dynamique »

La ferme de Dominique Durécu et de son fils Adrien, qui va s’installer au 1er juillet, possède un vrai…

stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière