Aller au contenu principal

Sélection génétique : Avec la nouvelle méthode Single Step, un taureau montbéliard sur deux sort du Top 100 en lait

En montbéliarde, le lait et la longévité sont les caractères les plus impactés par le passage au Single Step. Il faudra en tenir compte dans le choix des taureaux et femelles.

Suite au passage à la méthode Single Step, les éleveurs devront modifier leurs critères de choix de taureaux.
Suite au passage à la méthode Single Step, les éleveurs devront modifier leurs critères de choix de taureaux.
© F. Mechekour

La comparaison entre la sortie de décembre 2021 et celle d’avril 2022 est d’autant plus complexe qu’au passage à la nouvelle méthode d’évaluation génétique Single Step s’ajoutent les changements de la formule de l’ISU et des index de synthèse morphologie, santé de la mamelle, repro…

Pour contourner le problème, Antoine Rimbault, responsable technique de Montbéliarde Association, a resserré son analyse sur l’évolution de certains index élémentaires (production, taux…). Il en ressort que le lait et la longévité sont deux caractères fortement impactés par le passage au Single Step.

« En lait, seulement la moitié des taureaux présents dans le Top 100 en décembre 2021 y sont restés en avril 2022. » La moyenne des index lait du Top 100 a progressé de 983 kg à 1 486 kg, soit un bond de 500 kg de lait. « Le meilleur index lait était à 1 650 kg en décembre 2021. Il a augmenté à 2 022 kg en avril 2022 », souligne Antoine Rimbault. « Si les éleveurs veulent marquer le lait, ils ont intérêt à augmenter la barre pour choisir les taureaux car nous pouvons considérer qu’un taureau qui était à 1 000 kg auparavant est passé à 1 500 kg avec le Single Step. »

Un gain de plus de 500 kg en lait

Ce gain en lait se retrouve chez les taureaux ayant un ISU d’au moins 150 points. La moyenne de leur index lait a progressé de 637 kg à 1 082 kg entre les deux sorties. En longévité, seulement 26 taureaux sont restés dans le Top 100. La moyenne de l’index longévité des taureaux du Top 100 a progressé de 1,28 à 2,05 entre les deux sorties. En revanche, l’impact du Single Step sur les taux est modéré. Plus de 80 % des taureaux sont en effet restés dans le Top 100 du TP et TB. La tendance est intermédiaire pour les cellules (69 % de taureaux en commun) et la taille (71 %). « La morphologie n’est pas trop impactée par le Single Step », conclut Antoine Rimbault.

Lire aussi : L’évaluation génétique passe en mode Single Step

Le saviez-vous ?

Concernant l’aptitude bouchère, les trente-sept nouveaux taureaux montbéliards, sans filles dans leur index, sont indexés en moyenne à 102,6 lors de la sortie d’avril. « Plus de 60 % ont un index supérieur à cette moyenne. » La valeur moyenne de cet index chez les taureaux du Top 10 en ISU est passée de 97,8 en décembre à 103,5 en avril. « Cela montre que les entreprises de sélection avaient bien anticipé l’évolution du poids accordé à l’aptitude bouchère dans l’ISU. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Xavier (à gauche) et Estelle, avec leur salarié, Florian Caillaud, et les enfants du couple, Agathe et Arthur. « Nous cherchons à augmenter la production sans dégrader le coût de production, mais nous investissons aussi régulièrement pour avoir un outil fonctionnel, agréable et transmissible. »
« Notre système compense le faible potentiel fourrager de nos terres »
Le Gaec Beneteaud, en Charente-Maritime, a misé sur un système intensif à base de maïs et ray-grass italien pour compenser le…
Le prix du lait français toujours distancé
Les prix du lait en Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis... sont plus élevés qu'en France. Un écart qui s'est creusé…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière