Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gestion des exploitations
Se remotiver grâce aux groupes. Exemple du contrôle laitier des Côtes-d´Armor

Les groupes Atout lait sont perçus par les éleveurs avant tout comme un lieu convivial d´échanges et de remotivation. A l´avenir, ils devront les aider à bâtir leur stratégie.


Réunir 37 groupes lait d´un département pour les faire réfléchir sur leur évolution. C´était le pari du Contrôle laitier des Côtes-d´Armor pour les quinze ans des groupes Atout lait qu´il anime avec l´appui de la Chambre d´agriculture et de différents organismes. 200 éleveurs sur les 600 adhérents des groupes se sont donc réunis le 27 janvier dernier à Saint-Brieuc. Les groupes Atout Lait fonctionnent tous suivant le même schéma, avec l´appui d´un animateur : quatre réunions d´une journée dans l´année, toujours chez l´un des adhérents. La matinée est consacrée à l´exploitation, avec une discussion à bâtons rompus sur l´élevage et les préoccupations du moment. L´après-midi, un thème choisi par le groupe est abordé avec un intervenant extérieur. Les groupes comptent entre 8 et 15 adhérents ; la cotisation annuelle, de 1600 euros par groupe, est répartie entre les adhérents.
Comment intégrer les nouveaux et les jeunes ?
Ce que les éleveurs apprécient beaucoup dans leur groupe, c´est la bonne ambiance qui y règne, et les nombreux échanges entre adhérents. Ils apprécient aussi la transparence au niveau des résultats, sans jugement de valeur. Mais le groupe Atout Lait est perçu avant tout comme un lieu de « remotivation » et un antidote à l´individualisme. Une stimulation bien utile face aux nombreuses questions que se posent les éleveurs sur leur exploitation : comment assurer sa pérennité ? Comment faire face aux nouvelles réglementations ? Comment améliorer les conditions de travail ? Comment gérer le départ d´un associé ?
Pour l´avenir, les éleveurs attendent du groupe qu´il les aide à définir leur propre stratégie. Innover dans les thèmes, expérimenter de nouvelles techniques chez quelques-uns pour en faire bénéficier tout le groupe, organiser des rencontres intergroupes pour confronter les expériences. voilà quelques-unes des pistes évoquées. Il reste que, pour durer, les groupes ont aussi besoin d´attirer de nouveaux adhérents : « comment intégrer les nouveaux et en particulier les jeunes ?, s´interrogent-ils. Vu de l´extérieur, on a tendance à montrer les groupes Atout Lait comme des groupes élitistes. » Ce n´est pas du tout leur objectif. « Il ne faut pas avoir peur de dire « j´y vais pour progresser » ; tout le monde a quelque chose à faire valoir quelque part, a plaidé Pierrick, un jeune éleveur. On est là pour discuter, pour ouvrir nos exploitations, pour dire comment on s´organise. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sébastien (au centre) et Quentin Brousse. « Les bonnes années, nous engrangeons, les mauvaises, nous gérons. » © B. Griffoul
« Nous visons une rémunération constante et correcte »
Sébastien et Quentin Brousse, dans la Creuse, ont saturé l’outil laitier et développent un atelier allaitant complémentaire, tout…
 © C. Pruilh
Avez-vous dû décapitaliser à cause des aléas climatiques ?
Printemps froid, été chaud et sec... Quelles conséquences ont les mauvaises conditions météo chez vous ? Avez-vous dû aller jusqu…
Les associés ont réfléchi ensemble de très longues heures sur leur projet, afin de définir le plan. © C. Julien
Prendre le temps de penser chaque détail de son futur bâtiment
Le projet de nouvelle stabulation des associés du Gaec Honoré prend forme. Le permis de construire a été obtenu, le choix des…
Loïc Adam, vice-président de l'association France OP Lait © L. Adam
« France OP Lait doit intégrer pleinement la filière laitière »
Loïc Adam, vice-président de l'association France OP Lait, affiche deux ambitions fortes : participer aux travaux du Cniel et…
Le film « Les vétos » raconte le beau mais difficile métier de vétérinaire de campagne
Portail réussir
« Les vétos » est sorti en salle le 1er janvier. Le film raconte le quotidien des vétérinaires en bottes dans les élevages. Comme…
Heleen Lansink-Marissen, éleveuse de 85 laitières, aux Pays-Bas. © DR
« Communiquer sur mon métier auprès du grand public est devenu mon second job »

« Les consommateurs ont beaucoup d’a priori sur l’agriculture et l’élevage, mais ils ignorent souvent…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière