Aller au contenu principal

Se fixer un objectif de hauteur d'herbe en entrée de parcelle

Luc Delaby, chercheur à l'Inra de Rennes, analyse une étude menée en Irlande sur la fréquence de pâturage.

L'augmentation de la fréquence de pâturage aboutit à une réduction de la biomasse présente à chaque pâturage, ce qui conduit à augmenter la surface nécessaire par vache et par jour.
L'augmentation de la fréquence de pâturage aboutit à une réduction de la biomasse présente à chaque pâturage, ce qui conduit à augmenter la surface nécessaire par vache et par jour.
© Luc Delaby/Inra

Faut-il plutôt privilégier la production de biomasse par hectare ou le nombre de passages par an ? Autrement dit, mieux vaut-il viser 10, 20, 30 ou 40 jours de repousses ? Voilà une question sur laquelle de récents travaux de recherche réalisés en Irlande, en situation réelle de pâturage, apportent un éclairage. « Comme on l’attendait, l’augmentation de la fréquence de pâturage aboutit à une réduction de la biomasse présente à chaque pâturage, qui conduit à augmenter la surface nécessaire par vache et par jour, relate Luc Delaby de l’Inra de Rennes. Grosso modo, entre 1200 et 2200 kg MS de biomasse par hectare en entrée de parcelle, le nombre de jours de pâturage par an et la production de lait par hectare varient peu. » En Irlande, cela correspond à des âges de repousse de 20 à 30 jours. « En revanche, poursuit le chercheur, le fait de réduire à moins de 20 jours l’âge de repousses, et donc de pâturer des biomasses inférieures à 1200 kg MS/ha en entrée de parcelle, entraîne un gros risque d’emballement du système. Cela limite les récoltes et réduit le nombre de jours de pâturage par hectare. » Compte tenu des faibles biomasses, la vitesse de rotation a tendance à s’accélérer et nécessite certaines années, lors des périodes de trop faible croissance, une extension des surfaces pâturées... D'où l'importance de bien anticiper et de s'adapter à la croissance de l'herbe avec un objectif de biomasse ou de hauteur d'herbe en entrée de parcelle, et s'affranchir de la notion d'âge des repousses. Les recommandations actuelles proposent un compromis entre 1200 et 1500 kg/ha en entrée de parcelle, soit une hauteur d’herbe de 10 à 12 cm selon les densités.

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière