Aller au contenu principal

Lait
Sanders propose Ideal system pour mieux prédire la production

Pour réduire le coût alimentaire des élevages laitiers, Sanders propose Ideal system, un outil de prédiction précise de la production de lait.


Prédire la production laitière permise par la ration au litre près, telle est la base du nouveau concept lancé par les nutritionnistes de Sanders. « Avec Ideal system, il n´y a plus qu´un seul prédicteur de la production de lait : c´est l´énergie dans la ration alimentaire, avance Jean-Philippe Rousseau, à l´origine du concept. Par rapport au système actuel (lait permis par UFL, PDIN et PDIE), la précision de la prédiction est améliorée grâce à la prise en compte des interactions digestives liées à l´ingestion totale et à la concentration en protéine de la ration. » Selon le spécialiste, cela permet d´éviter un gaspillage d´énergie lié à un manque d´azote dans la ration et donc d´améliorer le coefficient de transformation énergétique en lait. Autrement dit, « pour un même taux de protéine dans le régime, Ideal system améliore la transformation de l´énergie en lait. »
Le concept a été éprouvé sur près de 4000 vaches. ©C. Pruilh

Cette méthode a été validée en stations expérimentales et en élevages sur près de 4000 vaches sur l´hiver 2004/2005. « En moyenne, ces 4000 vaches ont ingéré 22,4 kg de matière sèche, dont 16,1 kg MS de fourrages. La production moyenne de lait par vache a atteint 30,3 kg, avec un TP de 33 g/kg et un TB de 40,5 g/kg, affirme Jean-Philippe Rousseau. Nous avons observé une augmentation de 4 % de la production de lait par kilo de matière sèche ingérée, soit une économie de 4 euros pour 1000 litres de lait. »
Dans la pratique, ce concept ne révolutionne pas la façon de travailler de l´éleveur. Les fourrages issus de l´exploitation restent la première source d´énergie à valoriser. « Reste ensuite à choisir l´aliment `valorisateur d´énergie´ le plus adapté aux différents types de fourrages et aux objectifs de production de l´éleveur, poursuit la firme. La matière azotée fermentescible devient le critère numéro un à analyser dans la ration. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
Bruno Calle, éleveur. « Le méthaniseur est alimenté avec 60 % d'effluents et 15 % de produits d'exploitation et 25 % de produits extérieurs. » © V. Bargain
Méthanisation:« Grâce aux digestats, nous avons supprimé la quasi-totalité de l’ammonitrate »
Au Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan. Grâce à une gestion très fine des digestats, l’exploitation n’…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
« La certification HVE a été pour nous une reconnaissance du travail réalisé sur l’exploitation » soulignent les trois associés du Gaec. © V. Bargain
Le Gaec Moulins de Kerrolet est l'une des premières exploitations laitières certifiées HVE
Le Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan, est l'une des premières exploitations laitières à obtenir la certification Haute…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière