Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Reproscope pour améliorer ses performances de repro

Lancé en 2014, le programme national Reproscope arrive à terme et proposera prochainement différents outils.
Le premier est un observatoire national des performances de reproduction des troupeaux bovins laitiers et allaitants construits avec les données de plus de 7 millions d’animaux et 190 000 troupeaux issues des bases nationales (BDIN et SNIG). Cet observatoire en ligne comprendra une vingtaine de critères de reproduction (sur les vaches et génisses % de réussite, IVV…) en fonction de différents paramètres (région, race, niveau de production, saison de vêlage, taille du troupeau…).
Le second outil est un référentiel des objectifs de repro par système d’élevage pour les races Prim’Holstein, Montbéliarde et Normande. Ce référentiel s’appuie sur les typologies existantes. « La variabilité intersystème est très importante : + ou – 63 jours d’IVV moyen, souligne Fabrice Bidan de l’Institut de l’élevage (1). Mais à l’intérieur d’un même système, l’écart d’IVV varie de 23 à 114 jours selon les systèmes. »

Estimer le gain économique d’une amélioration des performances

Reproscope permettra par ailleurs à un éleveur de se positionner par rapport à des élevages similaires, et ainsi d’estimer ses marges de progrès techniques et économiques. Pour cela, il devra saisir le profil de son troupeau, sa conduite de reproduction, ses performances et le système d’élevage. « Il pourra mesurer le gain économique à attendre d’une amélioration des performances. Si l’on prend l’exemple d’un élevage du Grand Ouest avec 60 Prim’Holstein en vélages étalés et 9 550 litres/ha, le gain potentiel sur la marge brute en passant d’un IVV de 425 jours à 415 jours est de 27 €/vache/an, détaille Fabrice Bidan. Mais en fonction des caractéristiques du troupeau et de la conjoncture, le gain à attendre d’une réduction de 10 jours de l’IVV varie 3 à 55 €/vache/an. Ce gain est à mettre en parallèle avec le coût des leviers plus ou moins faciles à mettre en place. »

(1) Lors de la journée Grand angle lait le 4 avril dernier.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
"Nous soignons davantage les vaches taries"

Jérémy Lonchampt, en Gaec, dans le Doubs :

"Nos 100 vaches montbéliardes n’…

Vignette
Les bienfaits d’une haie bien faite !
Parasol-brumisateur naturel pour les vaches, frein à l’érosion… Les haies rendent de multiples services, à contrebalancer avec la…
Carte d'Europe du Nord Ouest - évolution de la collecte laitière
Découvrez les forces et faiblesses de six pays laitiers d'Europe du Nord
Les forces et faiblesses des six pays étudiés par l'Institut de l'élevage sont toutes différentes. Après avoir perdu la première…
Vignette
ASTUCE - Une cage de contention très bien aménagée pour le parage des vaches
Dans la Manche, Jean-François Dorenlor a aménagé sa cage de contention pour faciliter et sécuriser le parage de ses vaches.
Vignette
Elevage des veaux au Québec : « Le colostrum, c’est bien plus que des anticorps »
Pour la nutritionniste québécoise Déborah Santschi, le premier repas de colostrum est extrêmement important car il a un impact à…
Le pare-chocs réduit l’accidentologie
Machinisme
Marché confidentiel en France, les pare-chocs frontaux sur tracteur intriguent de plus en plus les agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière