Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Récolter un ensilage d’herbe extra

Date de coupe, chaîne de récolte, confection du tas… sont essentielles pour récolter un ensilage de qualité. L’exposition maximale du fourrage sur la surface de fauche améliore le séchage. Voici les règles d’or d’un ensilage réussi.

Plus riche en matière azotée que le maïs fourrage, l’ensilage d’herbe est un fourrage assez complet qui permet d’améliorer l’autonomie protéique des rations hivernales. À condition toutefois que la qualité soit au rendez-vous. Or, ce n’est pas toujours évident de jongler avec la météo, la disponibilité du matériel, et les autres travaux des champs à assurer. Les valeurs nutritives de l’ensilage d’herbe peuvent fortement varier. Elles oscillent entre 0,60 et 1 UFL, 70 à 110 g de PDIN et 50 à 70 g de PDIE par kg de matière sèche. La valeur alimentaire de l’ensilage dépend d’abord de la qualité de l’herbe au moment de la fauche. Le premier objectif est en effet de faucher tôt pour optimiser la valeur alimentaire ; puis, tout au long de la chaîne de récolte, il faut s’attacher à limiter les pertes de sucres et de protéines pour rester le plus proche possible de la valeur de l’herbe sur pied. Sachant que celle-ci ne peut que diminuer au fil du temps.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière