Aller au contenu principal
Font Size

Quel est le surcoût généré par un robot d'alimentation?

Dans l'exemple retenu par la chambre d'agriculture de Normandie, le robot permet de gagner 400 heures par an mais génère un surcoût d'environ 6 100 euros/an.

Les automates de distribution de rations attirent malgré la crise. Pour preuve les 130 visiteurs qui se sont déplacés lors de deux portes-ouvertes organisées dans la Manche. Une approche économique de cet équipement a été présentée par Christain Savary de la chambre d'agriculture de Normandie. "La rentabilité d'un tel choix doit être raisonnée au niveau de chaque exploitation. La réduction de la main-d'œuvre ou la nécessité de remplacer du matériel de distribution sont des occasions d'étudier cette solution. Mais le gain sur le temps de travail ne doit pas masquer la lourdeur des investissements à amortir sur 7 à 12 ans ", souligne-t-il. Une solution alternative est la délégation de la distribution à une mélangeuse automotrice en Cuma avec chauffeur.

L'exemple retenu pour le calcul est celui d'une exploitation produisant 850 000 litres de lait, 70 taurillons et 70 vaches allaitantes. L'investissement atteint 202 000 euros dont 172 000 euros pour les matériels (automate, désile-cubes) et 30 000 euros pour la cuisine et les aménagements. Le calcul comprend trois étapes:

1- Les charges fixes. Elles comprennent l'amortissement des équipements (sur 7 à 12 ans) et les frais financiers. Ils ont été estimés à 2,5% sur un emprunt couvrant 90% de l'investissement, la revente de l'ancien matériel permettant souvent d'autofinancer de 5 à 15% de l'investissement.

2- Les charges variables. Elles intègrent les coûts de traction, le carburant, l'électricité et l'entretien, et sont proportionnelles à l'utilisation des équipements. Il convient de bien évaluer les quantités d'aliments tout au long de l'année pour bien estimer les charges variables. La maintenance peut faire l'objet de contrats annuels avec un remplacement préventif des pièces d'usure, des garanties de dépannage 24h/24 ... ou être au libre choix. La consommation électrique semble être assez modeste de 1 à 4,5 euros par jour.

3- Les économies envisageables. L'automate permet de gagner du temps, des heures de traction et du carburant. Les pratiques et l'organisation sont extrêmement variables d'un élevage à l'autre, et le temps économisé varie de 1 à 3. Un relevé de ses temps de travaux et des heures de traction hebdomadaire est un excellent moyen de vérifier ses impressions!

"Les gains potentiels (efficacité alimentaire, performances techniques, réduction des pertes de fourrages...) ne sont pas chiffrés: ils sont variables et non systématiques selon les exploitations", souligne Chistian Savary.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière