Aller au contenu principal

Politique laitière
Quatre nouvelles mesures pour la campagne 2007/2008

La mutualisation de fin de campagne permettant de garantir à tous un seuil de remboursement minimum est portée de 10 % à 15 %.


Le 12 décembre dernier, les membres du Comité « lait de vache » de l´Office de l´Élevage ont proposé une nouvelle adaptation des mesures conjoncturelles de fin de campagne 2007/2008. Dans un contexte de marchés toujours porteur, les familles de l´interprofession laitière ont souhaité adapter à nouveau les mesures de campagne pour mieux prendre en compte aussi bien la situation des producteurs que celles des entreprises. Après des débats par moment houleux entre les différents collèges de producteurs, l´administration a décidé de retenir les propositions des familles de l´interprofession, qui ont été validées le 17 décembre par le ministre.
Le forfait de remboursement « petit producteur », cumulable cette campagne avec les allocations provisoires, est porté de 7000 litres à 10 000 litres.©F. Mechekour / Archives

1 - Le forfait de remboursement « petit producteur », cumulable cette campagne avec les allocations provisoires, est porté de 7000 litres à 10 000 litres. Il avait déjà été décidé au cours de la campagne de porter le seuil « petit producteur » de 100 000 à 140 000 litres.
2 - La mutualisation de fin de campagne permettant de garantir à tous un seuil de remboursement minimum est portée de 10 % à 15 %. Ainsi, un producteur bénéficiant d´une allocation provisoire de sa laiterie de 12 % pourra produire jusqu´à 15 % de son quota sans pénalités. Rappelons par ailleurs que les entreprises ont la capacité de prêter jusqu´à 20 % d´allocations provisoires pour la campagne en cours.
3 - Les producteurs touchés par la fièvre catarrhale ovine bénéficieront d´un forfait complémentaire de remboursement de 10 000 litres. Des précisions ultérieures devraient être apportées sur la mécanique précise d´éligibilité par le ministère dans les prochaines semaines.
4 - Pour les dons de lait, la FNPL a demandé à ce que le forfait pouvant rentrer dans ce dispositif soit porté de 1500 à 3000 litres. Dans le même temps, la date limite de notification des dons serait décalée du 15 février au 31 mars de la campagne.
Attention, ces mesures ne préjugent pas de celles qui seront prises pour la campagne 2008/2009.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Avec 103 animaux pour deux stalles, le robot n’est pas saturé. La fréquentation du groupe des primipares est très bonne. © P. Arzul
[Premières lactations] Comment expliquer la sous-production dans cet élevage ?
Dans cet élevage robotisé, le travail sur les génisses paraît optimisé et pourtant il manque 4 kg de lait sur les premières…
Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
« Nous sommes sur des années de mutations avec une prise de risques économiques, admettent Nicolas, Olivier et Vincent (de gauche à droite). Mais le choix d'être bien dans notre métier de paysan en innovant nous fait accepter d'avoir moins de prélèvements sur ces deux années. »  © Gaec La Niro
« En bio, nous faisons le pari de vivre à trois avec 80 hectares, 50 vaches et 3 hectares de légumes »
En Vendée, le Gaec La Niro vient d'installer un troisième associé, et d'investir dans un séchoir en grange thermosolaire. Son…
Aurélien Perret. « Dès que l’on a une fenêtre météo, on sait que le matériel est prêt sous le hangar et qu’on peut démarrer ! » © M. Coquard
« Nous avons notre propre ensileuse d’occasion »
Le Gaec de la Buissonnière, dans le Rhône, récolte l’herbe avec une ensileuse d’occasion achetée en copropriété. Cette solution a…
Les 35 éleveurs du collectif invitent les consommateurs à emprunter les ribines (petits chemins en gaélique) pour renouer le contact avec les agriculteurs.   © S. Duparc
En Ille-et-Vilaine, 35 éleveurs laitiers se lancent dans la création d'une fruitière
Pour mutualiser les contraintes que sont les investissements et le travail supplémentaire liés à la transformation du lait, 35…
 © A. Courcoul
« Nous avons testé des matelas à eau pour nos vaches »
Gérard et Amélie Courcoul, en Gaec en Loire-Alantique, ont équipé leurs 200 logettes de matelas à eau, depuis mars 2019.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière