Aller au contenu principal

Matière organique
Quand l´humus se minéralise

Chaque année, les bactéries du sol minéralisent environ 2 % de l´humus. Cette transformation libère environ 40 à 80 kg d´azote par hectare et par an.


Les matières organiques du sol proviennent de résidus végétaux, animaux et microbiens. Elles représentent environ 5 % du poids sec de la terre, le reste étant occupé par des constituants minéraux issus de roches.

On distingue les matières organiques libres de l´humus. Les matières organiques libres se composent de débris végétaux ou animaux peu évolués. On retrouve ici de la cellulose facilement transformée par les micro-organismes. Mais aussi des lignines qui sont a contrario très résistantes à l´attaque microbienne. La matière organique libre représente environ 10 % à 20 % de la matière organique totale. La transformation de la matière organique libre par les bactéries et les vers de terre s´appelle l´humification. Cette dernière peut durer quelques semaines voire jusqu´à deux ans en fonction des conditions du milieu: température, humidité, oxygène, pH. Le « coefficient isohumique » (K 1) donne la quantité d´humus stable formée par un kilo de matière sèche apportée au sol. Il est de l´ordre de 0,4 à 0,5 pour le fumier, de 0,1 à 0,15 pour les pailles et de 0,2 pour les résidus de plantes annuelles. Ainsi, 30 tonnes de fumier à 20 % de matière sèche donnent environ 3 tonnes d´humus par hectare.

La minéralisation est favorisée par la chaleur...
L´humus est constitué de corps microbiens et de substances organiques... Et comme les micro-organismes ne les utilisent que très lentement on parle de matière organique stable.
L´humus est dégradé par les bactéries à raison de 1 à 2 % par an (K2 est le coefficient de minéralisation) pour donner des minéraux utilisables par les plantes (nitrate, phosphate, potassium). La minéralisation est favorisée par la chaleur et l´humidité. Ainsi, la forte croissance des végétaux au printemps est provoquée par l´augmentation de la température, laquelle accélère la minéralisation de l´azote. Par contre les bactéries apprécient peu le froid, la sécheresse, l´acidité ou les terres trop calcaires. La perte annuelle en humus est généralement comprise entre 800 et 1400 kg par hectare et par an. Elle entraîne une libération d´azote variant de 40 à 80 kg. Cette minéralisation doit être compensée pour éviter à terme une dégradation de la structure du sol. Une analyse de terre permet de voir comment évolue la teneur en humus du sol. Cette dernière résulte de l´équilibre entre l´humification de la matière organique libre et la minéralisation de l´humus.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Le prix de revient moyen d’une exploitation laitière conventionnelle de plaine est de 405 €/ 1 000 litres
Le prix de revient d’une exploitation laitière conventionnelle de plaine est de 405 €/ 1 000 litres
Mise à part pour la filière biologique, l’actualisation des indicateurs interprofessionnels de coûts de production apporte peu d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière