Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Simulation économique
Produire du lait en plus sans ADL est souvent intéressant

Produire du lait en plus sans ADL peut être intéressant en cas d´investissements limités pour produire les litres supplémentaires.


A partir de quel prix du lait devient-il rentable de produire du lait supplémentaire sans toucher d´ADL en plus ? Le BTPL (Bureau technique de promotion laitière) a calculé le seuil marginal pour une exploitation moyenne de son réseau Ecolait, avec 370 000 litres produits par 51 vaches à 7 255 litres par an. « Cette exploitation peut disposer de 50 000 litres supplémentaires, sans terre ni DPU. Nous prenons comme hypothèse que ce changement implique l´achat de sept vaches, mais ne nécessite pas d´investissement en bâtiment ni en matériel, pas de besoin de main-d´oeuvre supplémentaire, et on fait passer des surfaces en culture de vente en surface fourragère », présente Michel Deraedt, du BTPL.
Le BTPL calcule les charges liées à la production des 50 000 litres supplémentaires : 202 euros par 1000 litres en tout. Ils comprennent les frais d´élevage, les concentrés et co-produits pour les vaches laitières, les frais d´alimentation des génisses, les charges opérationnelles et de structure pour la production des fourrages, les frais de distribution du fourrage, le manque à gagner sur les cultures de vente, et les frais financiers éventuels.

Pour obtenir le seuil de rentabilité, le BTPL soustrait à ces charges les produits supplémentaires : la vente des réformes, des veaux et des génisses, la part couplée des primes à l´abattage et les produits divers. Au final, il devient intéressant de produire du lait sans ADL à partir d´un prix de 157 euros par 1000 litres, dans le cas de cette exploitation moyenne du réseau Ecolait. Le seuil de rentabilité varie de 128 à 188 euros par 1000 litres pour les quarts inférieurs et supérieurs du réseau.
Toutefois, le BTPL rappelle que beaucoup de facteurs peuvent affecter ce niveau de seuil de rentabilité. « Il faut tenir compte des troupeaux qui ont de fortes charges, ou de faibles produits annexes, des frais financiers élevés, un manque de main-d´oeuvre qui nécessite l´embauche d´un salarié. Certains investissements peuvent devenir nécessaires, comme le changement de la salle de traite, l´achat d´un matériel. Sans oublier que les années de transition, la vente d´animaux et donc les produits annexes sont moindres. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Désinfection et vide sanitaire s'imposent contre la cryptosporidiose
Principale cause de diarrhées néonatales chez le veau, la cryptosporidiose nécessite la mise en place de mesures de biosécurité…
Vignette
L'accord commercial entre l'UE et le Vietnam est très favorable

La filière laitière française est très satisfaite de l'accord de libre échange entre l'Union européenne…

Vignette
La Laiterie Saint-Père s'engage pour le lait de pâturage et le bien-être animal
La charte d'engagement "Bien-être animal dans la filière laitière" a été signée avec 440 élevages partenaires de la Laiterie…
Vignette
Pourquoi bichonner les vaches taries ?
Le tarissement doit se concevoir comme la préparation à la lactation suivante et la prévention de nombreux risques sanitaires…
Vignette
« Nous voulons concilier temps pour la famille et revenu »
Au Gaec Aron et Chère, en Loire-Atlantique, les trois associés ont mis le cap sur une stratégie d’investissement prudente mais…
Vignette
Lait : jusqu'où augmentera la collecte irlandaise ?

Le pays a produit 7,8 milliards de litres de lait en 2018, soit une hausse de 53% par rapport à 2008.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière