Aller au contenu principal

Prim’Holstein, des mamelles moins tape-à-l’œil mais plus fonctionnelles

Au-delà du changement de base classique, la dernière sortie d’index en race Prim'Holstein  a été marquée par la nouvelle formule de l’ISU. Elle a modifié le profil de certains taureaux sans bouleverser la hiérarchie.

Moka, fille de Jactive dont l’index mamelle a progressé de + 1,4 à + 2,2 avec la nouvelle formule de l’ISU qui met l’accent sur le positionnement central des trayons et leur longueur. Moka appartient au Gaec des Deux Etangs en Loire-Atlantique.
© G.Soldi

Annoncée en 2019, la nouvelle formule de l’ISU Prim’Holstein est entrée en vigueur lors de la sortie d’avril. Pour rappel, ce changement donne plus de poids à la reproduction (de 22 à 25 %) et à la matière grasse. Le poids de la santé mamelle perd 3 % (de 18 % à 15 %) au profit de la Repro. « Concernant la morphologie, et plus spécialement la mamelle, la nouvelle formule met l’accent sur le positionnement central des trayons. On recherche des trayons assez longs et positionnés au centre des quartiers pour faciliter la traite notamment avec les robots », explique Rémy Vermès de Prim’Holstein France.

La grande nouveauté est qu’elle pénalise aussi bien les excès positifs que négatifs d’écart-avant et d’implantation arrière des trayons. « On recherche désormais un index proche de zéro. » Par ailleurs, les trayons trop courts sont encore plus pénalisés. La nouvelle formule met également un coup de rabot à la taille des animaux. «On ne recherche plus des grandes vaches avec des mamelles haut-perchées. »

Lire aussi : Un nouvel Isu en race Prim’Holstein

Ces réajustements n’ont cependant pas bouleversé la hiérarchie dans le top du classement sur ISU. D’autant que certains nouveaux défauts sont parfois compensés par de « nouvelles » qualités. Pour mesurer l’impact du changement de formule, il faut plutôt aller chercher dans les détails, et en particulier au niveau des mamelles. « Un taureau comme James Bond (145 d’ISU) qui faisait des trayons très courts et très serrés à l’arrière a vu son index mamelle passer de + 0,6 à – 1,1. L’index mamelle d’Haboro (145 d’ISU) a baissé de + 1,3 à + 0,5 à cause de trayons serrés à l’avant (+ 2,1) et internes à l’arrière (+ 1). Idem pour Lockstar (147) dont l’index mamelle a perdu un point (+ 1,3) à cause de trayons très resserrés à l’avant (+ 1,6) et des trayons trop courts (- 1,1). « L’excès de taille (+ 3,1 en hauteur au sacrum) le pénalise également », note Rémy Vermès.

rémy vermes

Rémy Vermès, Prim’Holstein France : « La nouvelle formule met l’accent sur le positionnement central des trayons et pénalise plus les trayons courts. » - Prim'Holstein France

Le cas de Jewald (146 d’ISU) illustre aussi l’impact du changement de formule de la synthèse mamelle. « La synthèse mamelle est passée de + 3,1 à + 1,8 à cause d’un défaut d’équilibre (+ 2) et d’écart-avant (+ 2,4). Avec l’ancienne formule un écart-avant de + 2,4 augmentait l’index mamelle de + 0,24 point. Désormais cela lui fait perdre 0,24 point. »

A l’inverse certains taureaux ont progressé en mamelle à l’image de Jactive (169), le demi-frère de Louxor. « Il est passé de + 1,4 à + 2,2 en mamelle grâce à la qualité de l’implantation arrière (0), de l’écart-avant (- 0,1), de l’équilibre de la mamelle (+ 0,3) et de la longueur des trayons (+ 0,8) », souligne Rémy Vermès.

 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
Chaque exploitation agricole (sauf bio et HVE niveau 3) devra pouvoir justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de cinq ans.
Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réglementation phyto
Le conseil stratégique phytosanitaire est une nouveauté obligatoire introduite dans la foulée de la séparation de la vente et du…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière