Aller au contenu principal

Prévenir la maladie du poumon du fermier

Foins. Il est possible de réduire son exposition aux poussières et moisissures de foin, causes de cette maladie respiratoire.

La maladie du poumon du fermier est due à une allergie retardée causée par l’inhalation répétée de poussières végétales et de microorganismes qui se développent dans ces substrats végétaux. Les facteurs de risque sont l’altitude, la pluviométrie durant la fenaison, la densité en campagnols (risque dû aux monticules de terre). Les symptômes sont la toux, l’essoufflement à l’effort, la fièvre, les courbatures, la fatigue, la gène respiratoire. Le meilleur traitement est l’arrêt de l’exposition.


Favoriser le séchage au champ :

On ne fauche pas trop court, on utilise une faucheuse conditionneuse réglée, on conditionne des andains larges, on règle l’angle de piquage des faneuses. Avec un angle de 16 à 18°, on gagne 33 % de temps de séchage par rapport à un angle de 12 à 13°.

 

Récolter le plus sec possible


Équipé d’une sonde d’humidité, on adapte le conditionnement de l’herbe fauchée à son taux d’humidité. Pour des taux d’humidité du foin supérieurs à 15 %, l’utilisation de conservateurs (15 à 20 % d’humidité) ou l’enrubannage (20 à 50 %) sont préconisés.

 

Stocker et manipuler en bâtiment aéré


Pour limiter le développement des moisissures, on stocke le fourrage dans un bâtiment aéré et ventilé, et on évite d’entreposer du foin sec avec du foin humide. Les bâtiments d’élevage doivent aussi être bien aérés et ventilés.


Distribuer en étant protégé


Pour la distribution manuelle, on porte un masque respiratoire. Un masque à ventilation libre en papier ou cartonné jetable de type P2, ou un demimasque souple et étanche avec filtre, ou un masque à ventilation assistée. Les masques et les filtres sont changés régulièrement, stockés au sec, dans une boîte hermétique.

Pour la distribution mécanisée, on utilise un tracteur avec cabine fermée. Les filtres anti-poussières sont nettoyés et changés régulièrement. Le choix des tissus des vêtements de travail et leur entretien est aussi important.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
[Contenu Partenaire] Dermatite : « une baisse de 39 à 9 % des vaches laitières touchées, grâce au biocontrôle »
Dans la Manche, le GAEC Bourgine lutte contre des problèmes de boiteries avec un produit de biocontrôle, le Certiflore. En un an…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière