Aller au contenu principal

Trésorerie : Avez-vous pensé à la modulation des prêts bancaires ?

En cas de problème de trésorerie, l’intérêt d’activer ou non la modulation des prêts est à étudier au cas par cas. En pratique, les prêts flexibles restent sous-utilisés.

© S. Leitenberger

 

banque

La crise de 2016 a montré tout l’intérêt d’une option de modulation pour les prêts bancaires. Cette option permet de diminuer le montant des échéances en allongeant la durée du prêt en cas de conjoncture défavorable ou d’aléas climatiques. À l’inverse, elle permet d’augmenter leur montant en diminuant la durée du prêt si le contexte est favorable. Cette option n’a pas d’incidence sur le taux du crédit, elle n’entraîne pas de frais (de dossier, d’activation, d’assurance…). Le Crédit mutuel et le Crédit agricole l’incluent de façon systématique dans l’ensemble des prêts liés à l’installation (terres, matériels, bâtiments, stocks…).

° Au Crédit mutuel : « La majeure partie de nos prêts amortissables sont modulables, tous les agriculteurs peuvent en bénéficier », souligne Gabriel Ferton, du Crédit mutuel Nord Europe. Les financements de matériel via les concessionnaires n’incluent pas l’option. La modulation donne au souscripteur la possibilité d’augmenter ou diminuer la durée du prêt de + ou - 3 ans, avec une durée maximale de 15 ans. La modulation de l’échéance peut être activée tous les douze mois. Dans ces conditions, cette opération ne génère aucun frais de gestion supplémentaire.

° Au Crédit agricole : toutes les caisses régionales proposent, pour les prêts amortissables, une option de modulation dans la limite de 30 % du montant de l’échéance et d’une variation de la durée du prêt de + ou – 3 ans. « Dans le Nord-Pas-de-Calais, nous avons décidé d'offrir systématiquement cette option depuis la crise de 2016 », précise Olivier Cauuet, responsable du financement des agriculteurs Nord de France. Pour les prêts réalisés dans le cadre d’une installation, la modulation est incluse systématiquement partout en France, et elle est étendue à 5 ans et à 50 %. Par ailleurs, les jeunes installés bénéficient, sans surcoût, de l’option complémentaire coup dur qui permet de différer une annuité en reportant l’échéance en fin de prêt ou sur les échéances suivantes.

En cas de problème de trésorerie, l’intérêt d’activer ou non la modulation est à étudier au cas par cas. Elle peut éviter de recourir à un prêt court terme qui viendrait l’année suivante alourdir l’échéancier. « En pratique, elle est encore peu utilisée », souligne Mélanie Devigne, de l’AFA. 

 

Lire aussi : Ce qu'il fait savoir sur les prêts non bancaires

 

Lire aussi : Avez-vous réussi à renégocier vos prêts bancaires?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Ferme des 1000 vaches: les porteurs du projet déboutés par le Conseil d'Etat
Dans une décision rendue le 23 septembre, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi de la société exploitant la ferme des 1000 vaches…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
La collecte des cinq principaux bassins exportateurs a été moins dynamique en juillet, comparée au printemps.
Des marchés laitiers fermes en lait conventionnel
À la mi-septembre, les cotations des produits laitiers se redressent.
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

La hausse du prix du lait attendue pour 2021, de 13 à 15 €/1 000 l, sera sans doute insuffisante pour couvrir la hausse des charges.
La filière laitière réclame des hausses de tarif vitales
Pour couvrir la hausse des charges, le prix du lait n'augmente pas assez. Laiteries, syndicats, fabricants... appellent les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière