Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

"Pouvoir trier les vaches même dans un espace contraint"

Au Gaec Avel Mor, dans le Finistère, le déménagement de la salle de traite a permis une nette amélioration de la circulation des vaches.

"Nous sommes passés progressivement de 70 à 110 vaches et disposons actuellement de 922 000 litres de référence. Avec l’installation en avril 2015 de mon fils, le Gaec est passé de deux à trois associés", plante Patrick Tanguy, un des associés du Gaec Avel Mor, dans le Finistère. À partir de l’existant, les éleveurs ont modifié et agrandi les bâtiments : d’abord la zone de couchage et d’alimentation, puis deux ans plus tard le nouveau bloc traite. Une partie du terrain a été relevée ; une aire paillée est passée en logettes ; une zone de logettes a été un peu prolongée vers le nord. Enfin, l’ancienne salle de traite qui était après les génisses vers le sud, a été abandonnée au profit d’une nouvelle placée sur le pignon sud.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière