Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Parvenez-vous à fermer le silo de maïs au printemps, avec un robot ?

Peu d’élevages robotisés font le choix de fermer complètement leur silo de maïs pendant la période de pâturage. Plus la stalle est saturée, plus cette pratique devient difficile à mettre en œuvre.

OUI. Selon les années, nous parvenons à tenir le silo de maïs fermé entre un mois et demi et deux mois et demi. Aujourd’hui, nos 60 vaches traites au robot (8 500 l/VL) accèdent à 20 hectares d’herbe autour du bâtiment. Elles pâturent de mi-mars à mi-décembre, avec un trou au mois d’août. Au printemps, on assure une transition d’un mois en réduisant progressivement la part d’ensilage d’herbe et de maïs. Quand le silo est fermé, les vaches reçoivent le concentré au robot et sont complémentées en foin à l’auge si besoin. Nous sommes dans un secteur séchant et généralement mi-juin, il n’y a plus beaucoup d’herbe. Le silo est rouvert à ce moment-là. Notre système impose de bien gérer les différentes transitions alimentaires. C’est délicat mais ça vaut le coup économiquement. Au printemps, le coût de concentrés est divisé par deux par rapport à l’hiver.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière