Aller au contenu principal

Nouvelle formule de prix pour deux OP Danone

Les OP Danone de Haute et de Basse-Normandie sont parvenues à un accord avec l’entreprise sur une nouvelle formule de prix. Elle s’applique depuis le 1er octobre. Le coût de production y est intégré à hauteur de 30%. "Cet accord permet de garantir un minimum de 337 euros/1000 l sur un tiers des volumes pour le premier trimestre 2016", expliquent les responsables des deux OP. En contrepartie, Danone a demandé à ses OP un effort à la baisse sur les volumes livrés. Pour l’OP Danone du Molay-Littry, cela correspond à une baisse du volume collecté de 15 millions de litres. Pour l’OP de Haute-Normandie, c’est une perte de près de 15 millions de litres sur la référence de l’OP. Pour atteindre les objectifs, la cessibilité est revue. Les volumes ne seront plus automatiquement redistribués, et il n'y aura plus de compensation des volumes convertis en bio. Point important, les références individuelles des producteurs sont préservées.

Intégrer une formule plus aboutie dans le futur contrat cadre

Cet accord permet d’ouvrir les négociations pour avancer sur les évolutions de la formule de prix, tant sur le ratio marché/coûts de production, que sur le niveau du coût de production utilisé. « Il faut travailler pour que la formule que nous allons construire début 2016 soit intégrée dans le contrat cadre au 1er avril. Nous avons déjà revu les avenants prix et volume. Restent à intégrer les coûts de production, les primes, la gestion du froid », explique Damien Lecuir, président de l'OP Danone du Molay-Littry.

Au moment où nous mettons sous presse, le 18 décembre, les OP Danone du Nord et du Sud-Ouest étaient toujours en négociation pour parvenir à un accord sur la formule de prix qui s'appliquera au premier trimestre 2016.(((On aura peut-étre le résultat de la négo le 18)))) 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
dépotage à Méautis, Manche
Maîtres laitiers du Cotentin accélère sur le e-commerce
Le groupe coopératif normand Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) démarre un partenariat avec C'est qui le patron…
Matthias Frei, éleveur en Gaec dans les Vosges
"A cause des sécheresses, nous élevons moins d'animaux"
Matthias Frei, en Gaec dans les Vosges avec des vaches laitières et allaitantes, témoigne d'un été qui pénalise encore les…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière