Aller au contenu principal

Normande : un gain de 400 kg de lait en six ans

Indexation. Avec un changement de base de 69 kg en lait et 2,9 points d'Inel, la race continue de progresser en production sans rogner sur la morphologie et les fonctionnels.

Jolfover, est un fils de Game Over et petit fils d'Uperise. Disponible en semence sexée, il améliore la matière utile (MP = 36 et MG = 49) et le format.
© D. Restelli

Suite à la sortie d'index d'avril, les trois entreprises de sélection font le point sur leur stratégie et leur offre pour ce début de campagne d'insémination. Une offre qui sera renouvelée en cours d'année avec l'arrivée de nouveaux jeunes taureaux génomiques.

Évolution : une offre abondante et variée

Avec neuf taureaux dans le top 10 sur ISU des jeunes taureaux génomiques mais aussi des taureaux confirmés sur descendance, l'entreprise de sélection offre une gamme très variée de taureaux de très haut niveau. Raison de plus donc pour ne pas sur-utiliser certains taureaux. Et notamment Jesper, le nouveau numéro de la race avec 177 points d'ISU. Ce fils de Gasper Isy allie taux positifs (TP = + 1,8 et TB = + 0,3) et très bons fonctionnels : + 1,4 en Repro et + 1,6 en santé mamelle (SM). La morphologie est complète (MO = + 1,5; format = + 0,9; mamelle = + 1,4)... Avec un index facilité de naissance de 87, il faudra le réserver aux accouplements sur vaches ou investir dans des doses sexées. Pour le lait, Jevezel (+ 1087 kg), séduira d'autant plus qu'il ne plombe pas les taux (TP = + 0,4 et TB = - 1,5) et améliore les fonctionnels : Repro = + 1,1 et SM = + 0,3.

Origenplus : de la matière utile et du format

Matthieu Chambrial, responsable du schéma normand d'Origenplus, attire l'attention sur la qualité globale de l'offre malgré la poursuite actuelle de la baisse des effectifs de vaches contrôlées et inséminées. « Les entreprises de sélection proposent 61 nouveaux taureaux aux origines variées, mais aussi 43 nouveaux taureaux confirmés sur descendance." Et d'ajouter : « la race a progressé de plus de 400 kg de lait et 24 points d’ISU depuis 2010. Cela nous permet de proposer de nouveaux taureaux comme Jaquenoz (Halonzo, 165 d'ISU) », souligne Matthieu Chambrial. Son index lait frôle les 1000 kg. « Ses taux très positifs (TP + 1,8 et TB = + 3,6), le rendent particulièrement intéressant dans le contexte actuel. » La morphologie n'est pas en reste. « Les 122 mâles indexés à plus de 150 d’ISU ont un index morphologie moyen de + 1,0 avec + 0,9 en mamelle et + 0,7 en aplombs. C'est notamment le cas dans notre catalogue de Lancaster (Hershel à + 1,7 en morphologie). » Au-delà de la morphologie fonctionnelle, l'entreprise de sélection met l'accent sur la largeur de poitrine et aux ischions. Un taureau comme Jolfover (166) illustre parfaitement cette volonté avec + 1,2 en format, + 1,4 en morphologie, + 1,5 en aplombs.

Gènes Diffusion : la morphologie à l’honneur

L’entreprise de sélection a démarré son programme normand en septembre 2014. Une quinzaine de jeunes taureaux génomiques seront proposés pour cette campagne. « Comme pour la Prim’Holstein, notre schéma s’appuie sur des familles de vaches avec une orientation marquée sur la morphologie » , explique Jérôme Bocquet le responsable du programme normand de Gènes Diffusion. « Si l’amélioration de la mamelle et des aplombs restent des priorités, elles ne doivent pas se faire au détriment du gabarit parce que la Normande est une race mixte », précise - t-il. Landais (165 d’ISU) est emblématique de cette orientation de sélection. Correct en production (672 kg, + 0,4 en TP et – 0,8 en TB), ce fils d’Hegrenne (Unnoel) s’illustre surtout en morphologie (+ 1,6). Il améliore à la fois la musculature ( + 0,6), le format ( + 0,4), les aplombs ( + 0,8) et les mamelles (+ 1,4).  Ses index fonctionnels sont positifs. « La facilité de naissance (87) est son seul véritable bémol, mais il sera proposé en semence sexée. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière