Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Bon geste
Inséminer ses vaches avec succès

L’insémination par l’éleveur se développe en France (plus 2 000 éleveurs
en 2010, soit +34 % par rapport à 2009)(1), tout en restant marginale, environ 3 %
des inséminations totales. Plusieurs intervenants proposent des formations.

1 - Soigner la contention

Ce point est crucial pour votre sécurité et pour la réussite de l’insémination. Le risque de blesser une vache en inséminant dans de mauvaises conditions est trop important pour négliger cet aspect. L’idéal est d’être à la même hauteur que l’animal et de travailler dans le calme.

2 - Bien décongeler la paillette

Pour être féconde, la semence doit être décongelée dans les règles de l’art, et de préférence une paillette à la fois. Les paillettes sont conservées à – 196 °C dans de l’azote liquide. À chaque fois que vous sortirez une paillette de l’azote, même rapidement, vous détruirez des spermatozoïdes.
L’idéal consiste à plonger la paillette pendant au minimum 20 secondes dans un bain-marie à 37 °C. Attention, avec de la semence sexée, il faut doubler le temps (environ une minute). Puis la paillette doit être séchée avec du papier essuie-tout.
Pour éviter un nouveau choc thermique aux spermatozoïdes, notamment en hiver, n’hésitez pas à réchauffer avec la main le pistolet d’insémination avant d’y introduire la paillette décongelée.

3 - Introduire proprement le pistolet

Travailler proprement lors de l’introduction du pistolet dans le vagin est essentielle, afin d’éviter de polluer le tractus génital avec de la bouse ou de l’urine. Pour inséminer, il faut introduire sa main dans le rectum de la vache pour aller chercher le col de l’utérus (cylindre de texture cartilagineuse, et donc moins souple que le vagin et les cornes utérines). Il faut ensuite saisir délicatement le col à travers la paroi du rectum sans l’irriter ou la blesser (attention aux ongles trop longs).
Avec de l’habitude, le passage du col ne doit pas poser de problème quand la vache est en chaleur. A contrario, quand la vache n’est plus en chaleur, le passage du col n’est plus dilaté et lubrifié. Par ailleurs, quand une vache pousse, il faut accompagner les contractions du rectum pour ne pas blesser l’animal.

4 - Déposer la semence juste après le col

L’idéal est de déposer la semence juste à la sortie du col de l’utérus. Ne cherchez pas à aller plus loin. Vous risquez en effet de blesser voire perforer une des deux cornes utérines et de provoquer une inflammation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
« Nous faisons du croisement Procross depuis dix ans »
Dans le Nord, le Gaec de la Pouillerie utilise le croisement Holstein x Montbéliarde x Vicking Red depuis 2009. Les 115 vaches du…
Vignette
Deux index de santé du pied en race Normande

Origen Normande diffusera les premiers index génomiques Mortellaro et ulcère pour les taureaux normands…

Vignette
Zoom sur les premières de cordée au Sommet de l'élevage

Huit races laitières étaient en compétition les 3, 4 et 5 octobre derniers à Cournon. Retour en images sur les grandes…

Vignette
Les inséminations avec de la semence sexée se stabilisent
Depuis trois ans, le nombre d'IA en semences sexées paraît stabilisé autour de 600 000 IAT (8 % des IAT). Le taux d'utilisation…
Vignette
« éCow nous aide à classer nos vaches selon leur rentabilité »
Proposé par Prim’Holstein France depuis 2017, le service éCow est utilisé au Gaec du Buisson pour peaufiner les accouplements et…
Vignette
Gènes Diffusion et Intermizoo deviennent partenaires

Gènes Diffusion a annoncé la mise en place d'un partenariat technique et commercial avec la coopérative…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière